Google présente un service de stockage des données médicales

vendredi 29 février 2008 15h54
 

par Barbara Liston

ORLANDO, 29 février Floride (Reuters) - Le directeur général de Google, Eric Schmidt, a présenté lors d'une conférence en Floride son service "Google Health" (Google Santé) destiné à aider les patients à mieux contrôler leurs dossiers médicaux et à favoriser le partage sécurisé des données médicales entre les professionnels de santé.

Ce service en ligne, protégé par un mot de passe, permet de stocker des données médicales comme les antécédents médicaux, les traitements suivis ou encore les résultats d'analyses. "Les informations contenues dans votre dossier médical vous appartiennent et ne seront pas partagées avec qui que ce soit sans votre permission", a insisté Eric Schmidt.

Google Health concrétise l'entrée du géant de l'internet dans le champ très sensible de la santé, une perspective qui faisait depuis longtemps l'objet de rumeurs.

Le numéro un mondial de la recherche en ligne, qui tire la majorité de ses revenus de la publicité sur internet, ne prévoit pas de vendre des espaces publicitaires sur Google Health et projette de financer indirectement ce service lorsque les internautes recherchent d'autres informations médicales.

Google avait annoncé la semaine dernière un partenariat avec des chercheurs de la Cleveland Clinic pour tester un système de partage sécurisé des données et le contrôle du stockage des informations est placé sous la responsabilité du patient. Le groupe avait préciser que quelques mois seraient sans doute nécessaires avant de pouvoir proposer plus largement ce service.

Des accords ont également été conclus avec des établissements hospitaliers et différentes entreprises, dont le laboratoire Quest Diagnostics, les sociétés d'assurance santé Aetna et Walgreens, ainsi que les pharmacies du distributeur Walmart.

CRAINTES SUR LA SECURITE DES DONNEES

Différentes entreprises comme IBM, Oracle, Siemens, Microsoft ou encore la start-up Revolution Health, fondée par Steve Case, ancien PDG d'AOL, ont déjà travaillé sur le développement d'un dossier médical numérique unique et centralisé destiné à remplacer les dossiers médicaux manuscrits des différents professionnels de santé. En France, le développement du dossier médical personnel (DMP) est assuré par un Groupement d'intérêt public, le GIP-DMP.   Suite...

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Google, Eric Schmidt, a pr&eacute;sent&eacute; lors d'une conf&eacute;rence en Floride son service "Google Health" (Google Sant&eacute;) destin&eacute; &agrave; aider les patients &agrave; mieux contr&ocirc;ler leurs dossiers m&eacute;dicaux et &agrave; favoriser le partage s&eacute;curis&eacute; des donn&eacute;es m&eacute;dicales entre les professionnels de sant&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee</p>