Les bons résultats de Google pourraient aider Yahoo

vendredi 18 avril 2008 20h54
 

par Michele Gershberg

NEW YORK (Reuters) - Les bons résultats trimestriels de Google devraient apporter de l'eau au moulin du rival Yahoo dans ses discussions avec Microsoft, les investisseurs étant susceptibles d'y voir une preuve de la robustesse du marché de la publicité en ligne.

Yahoo aborde une semaine cruciale avec la publication de ses résultats mardi et l'expiration du délai concédé par Microsoft pour accepter l'offre de rachat de 43 milliards de dollars (27,3 milliards d'euros) de ce dernier.

Le géant des logiciels a récemment émis des doutes quant au juste prix à payer pour Yahoo alors que l'économie américaine ralentit et que le marché publicitaire est en berne.

Dans ce contexte, les chiffres publiés par Google pourraient aider Yahoo à rester ferme sur sa demande d'un relèvement de l'offre de Microsoft, le portail internet soutenant que la publicité en ligne résiste mieux dans les phases négatives.

Des analystes du secteur considèrent que les résultats de Yahoo pour le premier trimestre vont être déterminants pour la suite des discussions avec la firme de Redmond.

"Ce qui peut réellement faire évoluer l'estimation de Microsoft c'est la publication de bons résultats", dit Ross Sandler, analyste pour RBC Capital Markets. "Nous pensons qu'il existe une probabilité raisonnable d'un redressement de Yahoo ce trimestre".

Les prévisions de Yahoo font état d'un chiffre d'affaires net en hausse au premier trimestre, à 1,38 milliards de dollars (875 millions d'euros) alors que les analystes s'attendent, en moyenne, à un chiffre d'affaires de 1,32 milliards de dollars (837 millions d'euros), selon Reuters Estimates.

Google a quant à lui publié jeudi des bénéfices meilleurs que prévu et un chiffres d'affaires en hausse de 42%, précisant que les dépenses de ses clients n'avaient pas été affectées par les inquiétudes sur la santé de l'économie américaine.   Suite...

 
<p>Les bons r&eacute;sultats trimestriels de Google devraient apporter de l'eau au moulin du rival Yahoo dans ses discussions avec Microsoft, les investisseurs &eacute;tant susceptibles d'y voir une preuve de la robustesse du march&eacute; de la publicit&eacute; en ligne. /Photo prise le 1er f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Kimberly White</p>