28 mars 2008 / 06:44 / il y a 9 ans

Le film sur le coran du député néerlandais Wilders mis en ligne

<p>Le film sur le coran de Geert Wilders, d&eacute;put&eacute; n&eacute;erlandais d'extr&ecirc;me droite, a &eacute;t&eacute; mis en ligne sur le site internet de sa formation, le Parti de la libert&eacute; (PVV), malgr&eacute; les craintes des autorit&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS</p>

par Emma Thomason

AMSTERDAM (Reuters) - Le film du député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders, qui taxe le coran d'incitation à la violence, a été mis en ligne jeudi sur le site internet de sa formation, le Parti de la liberté (PVV), malgré les craintes des autorités.

Le document de quinze minutes intitulé "Fitna", terme arabe utilisé dans le livre-saint pour évoquer la guerre civile, n'a été diffusé que brièvement en raison de problèmes techniques, selon les administrateurs du site (www.pvv.nl), mais il reste visible sur des sites de partage de fichiers britanniques et néerlandais.

Parsemé d'images du 11-Septembre et d'autres attentats accompagnées de sourates, il s'ouvre par un avertissement mettant en garde contre la violence de certaines images jugées "très choquantes".

On peut notamment y voire une jeune fille portant le voile traiter les juifs de "singes" et de "porcs" et des manifestantes brandissant des banderoles frappées de slogans tels que "Préparez-vous au véritable Holocauste!", ou "Dieu bénisse Hitler!".

Graphique à l'appui, le film évoque la croissance de la population musulmane en Europe et invite le spectateur à s'interroger: "Quel avenir pour les Pays-Bas?", avant de montrer des visages d'enfants ensanglantés, une scène de lapidation et des images de mutilations génitales.

S'affiche ensuite le slogan "Halte à l'islamisation. Défendons notre liberté", puis le dessin publié par la presse danoise, montrant Mahomet coiffé d'un turban en forme de bombe avec un "tic-tac" en fond sonore.

Le gouvernement, qui a nettement pris ses distances, redoute que le film ne donne lieu à une réédition des troubles suscités par la publication de cette caricature de Mahomet, en 2006.

APPELS AU CALME

"Nous pensons que cela n'a d'autre objectif que d'offenser. Mais se sentir offensé n'a jamais constitué une excuse pour se livrer à des agressions et des menaces", s'est indigné le Premier ministre Jan Peter Balkenende lors d'une conférence de presse, ajoutant s'être senti réconforté par les appels au calme lancés par des musulmans néerlandais.

D'Afghanistan en Indonésie, des manifestations ont été organisées avant même la projection du film, qui n'a pas trouvé de distributeur aux Pays-Bas. Un hébergeur américain qui devait en assurer la diffusion sur internet a en outre supprimé le site, ce week-end.

Les exportateurs néerlandais craignent un boycott de leurs produits dans le monde arabo musulman. D'aucuns redoutent en outre des représailles à l'encontre des 25.000 expatriés qui y vivent.

Brahim Bourzik, porte-parole d'un groupe néerlando-marocain, a annoncé que lors des prêches de vendredi, les imams de plusieurs mosquées livreraient leur point de vue sur le film afin d'aider à apaiser les tensions.

"Ce n'est pas un film, c'est de la propagande. Tous les éléments ont déjà été montrés, il n'y a rien de nouveau là-dedans", a-t-il ajouté, estimant que les musulmans des Pays-Bas ne se livreraient pas à des manifestations de colère.

Wilders a de son côté déclaré que son film n'était pas destiné à provoquer mais constituait un avertissement sur la menace pour l'occident que constitue selon lui l'islam. Sa diffusion, espère-t-il, ne mettra pas en danger les Néerlandais dans leur pays ou à l'étranger.

"Si quelque chose devait arriver, ce qui, je l'espère, ne sera pas le cas, alors ce sont les gens qui ont recours aux menaces ou à la violence qui seront responsables."

Wilders bénéficie d'une protection policière depuis le meurtre, en 2004, du réalisateur Théo Van Gogh, auteur d'un film dénonçant les violences faites aux femmes au nom de l'islam.

Version française Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below