Le deuxième satellite-test du système Galileo en orbite

dimanche 27 avril 2008 10h05
 

PARIS (Reuters) - Le deuxième satellite-test du futur système européen de localisation Galileo a été placé en orbite dans la nuit de samedi à dimanche, annonce l'Agence spatiale européenne (ESA) sur son site internet.

La mise en orbite du satellite Giove-B s'inscrit dans la phase de test du système européen de radionavigation par satellite qui doit être déployé d'ici 2013 pour concurrencer le GPS américain (Global Positioning System).

Le satellite Giove-B avait décollé comme prévu samedi à 22h16 GMT à bord d'une fusée Soyouz lancée du pas de tir de Baïkonour, au Kazakhstan.

Un peu moins de quatre heures plus tard, il a été placé en orbite, précise l'ESA.

Le satellite, d'une masse au décollage de 530 kg, est muni de deux panneaux solaires longs de 4,34 m qui doivent pourvoir à son énergie.

Le premier satellite Giove-A a été mis sur orbite par une fusée Soyouz en décembre 2005.

Giove-A et Giove-B doivent permettre d'occuper les fréquences attribuées au système Galileo par l'Union internationale des télécommunications et de tester les technologies retenues.

La constellation Galileo qui permettra un maillage de la surface de la Terre comportera au total 30 satellites.

Le projet total, d'un coût estimé à 2,2 milliards d'euros, est entièrement financé par l'Union européenne après le retrait d'un consortium privé.

Henri-Pierre André

 
<p>Le satellite Giove-B a d&eacute;coll&eacute; comme pr&eacute;vu samedi &agrave; 22h16 GMT &agrave; bord d'une fus&eacute;e Soyouz lanc&eacute;e du pas de tir de Ba&iuml;konour, au Kazakhstan. Ce deuxi&egrave;me satellite-test du futur syst&egrave;me europ&eacute;en de localisation Galileo a &eacute;t&eacute; plac&eacute; en orbite dans la nuit de samedi &agrave; dimanche. /Photo prise le 27 avril 2008/REUTERS/Agence spatiale europ&eacute;enne/Handout</p>