Deutsche Telekom rachète 20% du grec OTE

lundi 17 mars 2008 13h00
 

BERLIN/ATHENES (Reuters) - Deutsche Telekom a annoncé qu'il rachèterait 20% d'OTE pour 2,5 milliards d'euros tout en affirmant son intention d'avoir à terme le contrôle de la première entreprise de télécommunications grecque.

Le géant allemand a conclu un accord avec Marfin Investment Group (MIG) portant sur le rachat d'une participation du 20% dans OTE, pour 26 euros par action, soit une prime de 19% par rapport au cours moyen d'OTE sur les trois derniers mois.

Ce rachat entre dans le cadre de la stratégie de Deutsche Telekom de développer son activité téléphonie mobile par le biais d'acquisitions. La société allemande a racheté l'an dernier la division mobile de France Télécom aux Pays-Bas ainsi que l'entreprise américaine Suncom.

L'opération doit encore recevoir l'aval du conseil de surveillance de Deutsche Telekom ainsi que celui du gouvernement grec, qui détient une participation d'environ 28% dans OTE.

Le titre OTE, qui avait progressé de plus de 2% la semaine dernière sur des rumeurs d'une possible entrée de Deutsche Telekom dans son capital, bondissait vers 12h00 GMT de 7,63% à 20,60 euros alors que Deutsche Telekom reculait de 2,63% dans le même temps, plus ou moins avec l'indice des valeurs télécoms européennes (-2,29%).

Karl-Gerhard Eick, directeur financier de Deutsche Telekom, a admis que l'accès au marché des capitaux n'était pas aisé en ce moment, tout en assurant que les réserves de liquidités du groupe couvraient le financement de l'opération.

Il a ajouté que Deutsche Telekom voulait encore augmenter sa participation dans OTE sans pour autant mettre la main sur la totalité du capital, l'essentiel étant d'en détenir le contrôle.

"La taille de notre future part dans OTE dépendra du prix et de la position du gouvernement", a poursuivi Karl-Gerhard Eick, ajoutant que si Deutsche Telekom devait consolider OTE à 100%, cela sa traduirait par une reprise de dette nette d'environ 4,9 milliards d'euros.

Selon un responsable gouvernemental interrogé à Athènes, la réaction des autorités grecques au rachat par Deutsche Telekom de la participation de Marfin dans OTE a été "positive".

Les syndicats d'OTE, redoutant des suppressions d'emplois à la suite de l'entrée de Deutsche Telekom dans le capital de l'entreprise, ont annoncé leur intention d'organiser une grève pour protester contre l'opération.

Nicola Leske, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Deutsche Telekom annonce un accord avec Marfin Investment Group (MIG) portant sur le rachat d'une participation du 20% dans OTE, la premi&egrave;re entreprise de t&eacute;l&eacute;communications grecque. /Photo prise le 9 mars 2008/REUTERS/Hannibal Hanschke</p>