TI veut s'étendre au-delà de la téléphonie mobile avec ses puces

mardi 26 février 2008 11h56
 

NEW YORK (Reuters) - Texas Instruments a dévoilé de nouvelles puces aux applications variées pouvant être utilisées dans des appareils allant des baladeurs numériques au matériel médical, dans l'espoir de conquérir d'autres marchés que celui de la téléphonie mobile.

La société américaine, qui affronte la concurrence de Qualcomm sur le marché du sans-fil, a expliqué viser des marchés plus larges en développant sa gamme de processeurs OMAP principalement utilisés jusqu'à présent dans la téléphonie mobile pour les jeux et la vidéo.

"Cette technologie sera tout simplement accessible à des milliers de clients plutôt qu'à des dizaines," a déclaré Neil Anderskouv, vice-président de l'activité systèmes numériques de TI.

Le groupe n'a pas révélé de projections de chiffre d'affaires.

La gamme des puces numériques OMAP 3500 permettra de nouvelles fonctions comme l'affichage de graphiques sur l'écran d'appareils de navigation, de matériel médical ou de baladeurs musicaux, a-t-il ajouté.

TI travaille avec une centaine de clients sur ces nouvelles puces, a-t-il indiqué sans en citer aucun.

TI, dont le principal client est le finlandais Nokia, le premier fabricant mondial de téléphones portables, réalise 40% de son chiffre d'affaires dans les puces destinées aux appareils sans fil.

Qualcomm s'est invité sur le marché des téléphones multimédias et a dépassé son concurrent de Dallas au premier trimestre 2007.

A la fin 2007, la part de la société de San Diego sur le marché des puces pour appareils sans fil s'établissait à 18,2% à 30,8 milliards de dollars contre 16% pour TI, selon le cabinet de recherche iSuppli.

Le jeu de composants OMAP3503 sera commercialisé dans quatre semaines. TI prévoit également de lancer au second semestre 2008 les OMAP3515, les OMPA3525 et les OMAP530. /CMV

Sinead Carew, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>Le P-DG de Texas Instruments, Rich Templeton. TI a d&eacute;voil&eacute; de nouvelles puces aux applications vari&eacute;es pouvant &ecirc;tre utilis&eacute;es dans des appareils allant des baladeurs num&eacute;riques au mat&eacute;riel m&eacute;dical, dans l'espoir de conqu&eacute;rir d'autres march&eacute;s que celui de la t&eacute;l&eacute;phonie mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Keith Bedford</p>