27 février 2008 / 06:16 / il y a 9 ans

Siemens va supprimer 6.800 emplois chez SEN

<p>Siemens annonce qu'il va supprimer 6.800 emplois au sein de sa filiale d'&eacute;quipements t&eacute;l&eacute;coms Siemens Enterprise Networks (SEN), dont 3.200 en Allemagne. /Photo prise le 24 janvier 2008/Michael Dalder</p>

FRANCFORT (Reuters) - Siemens a annoncé qu'il allait supprimer 6.800 emplois, soit les deux cinquièmes de l'effectif total, au sein de sa filiale d'équipements télécoms Siemens Enterprise Networks (SEN).

Le conglomérat industriel allemand a précisé que 3.800 postes (2.000 en Allemagne) seraient supprimés purement et simplement et 3.000 autres (1.200 en Allemagne) supprimés via des mesures d'externalisation.

Siemens, qui cherche à vendre SEN depuis des années, a ajouté que ces mesures de restructuration avaient été rendues nécessaires par les évolutions dans les technologies de télécommunications.

Le titre Siemens progressait vers 11h45 GMT de 1,69% à 90,20 euros, faisant légèrement mieux que l'indice Dax de la Bourse de Francfort (+1,48%).

Le groupe a dit qu'il envisageait une alliance stratégique pour sa filiale ou alors un vente à un investisseur financier qui s'engagerait à poursuivre les activités de l'entité.

<p>Le directeur financier de Siemens, Joe Kaeser. Le conglom&eacute;rat industriel allemand va supprimer 6.800 emplois au sein de sa filiale d'&eacute;quipements t&eacute;l&eacute;coms Siemens Enterprise Networks (SEN), dont 3.200 en Allemagne. /Photo prise le 26 f&eacute;vrier 2008/Michael Dalder</p>

"Les charges de restructuration devraient être dans les centaines de millions d'euros. Mais comme ces suppressions d'emplois étaient anticipées, elles (les charges) devraient avoir un impact limité sur les comptes" a estimé Theo Kitz, analyste chez Merck Finck.

Siemens valorisait sa filiale 567 millions d'euros à la fin du dernier exercice en septembre.

SEN, spécialisée dans les systèmes télécoms pour les grandes entreprises, a beaucoup souffert du développement de la téléphonie par internet.

Siemens serait en négociation avec ses concurrents Alcatel-Lucent et Nortel ainsi qu'avec le fonds d'investissement Cerberus sur une éventuelle vente de SEN.

Nicola Leske, version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below