Siemens va supprimer 6.800 emplois chez SEN

mardi 26 février 2008 12h53
 

FRANCFORT (Reuters) - Siemens a annoncé qu'il allait supprimer 6.800 emplois, soit les deux cinquièmes de l'effectif total, au sein de sa filiale d'équipements télécoms Siemens Enterprise Networks (SEN).

Le conglomérat industriel allemand a précisé que 3.800 postes (2.000 en Allemagne) seraient supprimés purement et simplement et 3.000 autres (1.200 en Allemagne) supprimés via des mesures d'externalisation.

Siemens, qui cherche à vendre SEN depuis des années, a ajouté que ces mesures de restructuration avaient été rendues nécessaires par les évolutions dans les technologies de télécommunications.

Le titre Siemens progressait vers 11h45 GMT de 1,69% à 90,20 euros, faisant légèrement mieux que l'indice Dax de la Bourse de Francfort (+1,48%).

Le groupe a dit qu'il envisageait une alliance stratégique pour sa filiale ou alors un vente à un investisseur financier qui s'engagerait à poursuivre les activités de l'entité.

"Les charges de restructuration devraient être dans les centaines de millions d'euros. Mais comme ces suppressions d'emplois étaient anticipées, elles (les charges) devraient avoir un impact limité sur les comptes" a estimé Theo Kitz, analyste chez Merck Finck.

Siemens valorisait sa filiale 567 millions d'euros à la fin du dernier exercice en septembre.

SEN, spécialisée dans les systèmes télécoms pour les grandes entreprises, a beaucoup souffert du développement de la téléphonie par internet.

Siemens serait en négociation avec ses concurrents Alcatel-Lucent et Nortel ainsi qu'avec le fonds d'investissement Cerberus sur une éventuelle vente de SEN.

Nicola Leske, version française Benoit Van Overstraeten

 
<p>Siemens annonce qu'il va supprimer 6.800 emplois au sein de sa filiale d'&eacute;quipements t&eacute;l&eacute;coms Siemens Enterprise Networks (SEN), dont 3.200 en Allemagne. /Photo prise le 24 janvier 2008/REUTERS/Michael Dalder</p>