France Télécom pourrait changer de stratégie sur la Ligue 1

mercredi 5 décembre 2007 19h47
 

PARIS (Reuters) - La nouvelle division des lots opérée par la Ligue de football professionnel (LFP) pour l'attribution des droits télévisés 2008-2012 du football français pourrait modifier la stratégie de France Télécom, a déclaré mercredi son P-DG Didier Lombard.

"Avec la précédente répartition, il était quasiment impossible pour nous de ne pas faire d'offre pour le mobile. Mais la manière dont ils sont répartis maintenant peut changer notre stratégie", a-t-il déclaré en réponse à la question d'un analyste lors de la journée investisseurs du groupe. "Le jeu est très différent de celui que j'étais supposé jouer".

La LFP a doublé le nombre de lots à 12 pour la nouvelle période et les a imbriqués afin d'éviter que les candidats ayant le plus de moyens, Canal Plus (groupe Vivendi en tête, ne se contentent de miser que sur les meilleurs produits.

Ainsi les trois lots présentés comme "premium" - car comprenant la diffusion de match en "prime time" le samedi et le dimanche soir - incluent les droits télé, internet et mobiles, tandis que le lot mobile comprend les droits de diffusion en direct des matchs de l'après-midi uniquement et les extraits ou résumés à la demande.

Didier Lombard avait déclaré dans la presse que le groupe n'envisageait pas d'acquérir "un match intégral en prime time", mais selon des observateurs, l'opérateur pourrait toutefois tenter de conserver le lot mobile.

Les offres devront être remises à la LFP, qui espère obtenir plus que les 600 millions d'euros payés annuellement par Canal+ depuis 2005, en deux temps : le 22 janvier pour leur aspect qualitatif et le 31 janvier pour leur partie financière.

 
<p>Le capitaine de lYon, sextuple champion de france, Juninho. La nouvelle division des lots op&eacute;r&eacute;e par la Ligue de football professionnel (LFP) pour l'attribution des droits t&eacute;l&eacute;vis&eacute;s 2008-2012 du football fran&ccedil;ais pourrait modifier la strat&eacute;gie de France T&eacute;l&eacute;com, a d&eacute;clar&eacute; mercredi son P-DG Didier Lombard. /Photo d'archives/REUTERS/Daniel Joubert</p>