Asustek espère devenir le 3e fabricant mondial de PC portables

mercredi 5 mars 2008 19h22
 

HANOVRE (Reuters) - Le taïwanais Asustek espère se hisser de la septième à la troisième place du classement mondial des constructeurs d'ordinateurs portables, a indiqué son directeur pour l'Europe.

"Nous sommes plus innovants que nos concurrents", a dit à Reuters, en marge du salon CeBIT, Eric Chen, qui dirige les opérations sur le Vieux continent du fabricant du petit ordinateur à succès EeePC, commercialisé en France par l'opérateur mobile SFR.

Chen a précisé que plus de la moitié des 5.200 employés du groupe travaillaient dans les domaines de la recherche et du développement.

La compagnie avait récemment déclaré qu'elle envisageait de devenir le cinquième fabricant mondial d'ordinateurs portables d'ici à 2010.

Asustek a vendu 350.000 EeePC au cours du quatrième trimestre, selon des chiffres fournis par Mercury Research, et espère en écouler cinq millions cette année au niveau mondial.

La filiale de Deutsche Telekom T-Mobile a annoncé lors du CeBIT qu'elle allait vendre des EeePC, un petit portable au format A5, à ses clients en Allemagne et en Autriche au prix de 299 euros, un prix qui inclura un contrat de 300 heures d'accès à internet via des bornes Wifi.

L'Europe est le principal marché d'Asustek et ce dernier y réalise quelque 52% de ses ventes, a indiqué Jerry Shen, son directeur général, lors d'une conférence de presse.

Le coeur de métier du groupe est les carte-mères.

L'EeePC, le gadget le plus attractif de l'actuelle édition du CeBIT, est le modèle le plus populaire sur le marché des "netbooks", nom donné à de petits ordinateurs qui peuvent facilement se glisser dans un sac à main ou un sac à dos.   Suite...

 
<p>Le ta&iuml;wanais Asustek esp&egrave;re se hisser de la septi&egrave;me &agrave; la troisi&egrave;me place du classement mondial des constructeurs d'ordinateurs portables, gr&acirc;ce notamment &agrave; son EeePC. /Photo d'archives/REUTERS/Nir Elias</p>