Intel n'anticipe pas de baisse significative de la demande

samedi 5 avril 2008 13h42
 

FRANCFORT (Reuters) - Intel, premier fabricant mondial de puces, n'anticipe pas de baisse significative de la demande provoquée par le ralentissement de l'économie américaine et s'estime protégé par le fait qu'il exporte la majeure partie de sa production, a dit son directeur général.

"Jusqu'à maintenant nous avons pas constaté de modifications importantes sur le plan mondial en ce qui concerne nos produits, pas même chez nous aux Etats-Unis", a affirmé Paul Otellini au magazine allemand Spiegel dans une interview à paraître lundi et rendue publique samedi.

Otellini a estimé que les entreprises dopaient leurs investissements en technologies de l'information dans les moments difficiles car il s'agissait d'un moyen d'accroître leur productivité.

"Même à Wall Street, qui a été sévèrement secoué, des investissements considérables sont en train d'être réalisés à l'heure actuelle", a-t-il dit.

Il a ajouté que le ralentissement économique américain bénéficiait même à Intel dans une certaine mesure car la faiblesse actuelle du dollar soutenait les exportations, qui représentent quelque 80% des ventes totales du groupe.

Georgina Prodhan, version française Julien Toyer

 
<p>Intel, premier fabricant mondial de puces, n'anticipe pas de baisse significative de la demande provoqu&eacute;e par le ralentissement de l'&eacute;conomie am&eacute;ricaine et s'estime prot&eacute;g&eacute; par le fait qu'il exporte la majeure partie de sa production, a dit son directeur g&eacute;n&eacute;ral Paul Otellini. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>