Le site social Bebo s'ouvre aux développeurs extérieurs

jeudi 13 décembre 2007 20h35
 

par Michele Gershberg

NEW YORK (Reuters) - Bebo, le plus grand "réseau social" sur internet américain, a annoncé le lancement d'une plateforme technologique destinée aux développeurs ainsi que des accords avec quelque 40 partenaires pour offrir de nouvelles applications à ses utilisateurs.

Cette plateforme, baptisée Open Application Platform, sera totalement compatible avec les milliers d'applications qui ont participé à la croissance du réseau Facebook, ainsi qu'avec OpenSocial, la plateforme lancée par Google en octobre.

Ces applications permettent par exemple aux utilisateurs de jouer sur internet ou d'échanger de la musique et des vidéos via un réseau social.

Les plus utilisées, qui se répandent à mesure qu'une personne invite ses contacts à s'en servir, sont désormais surveillés de très près dans la mesure où elles sont considérés comme de nouveaux et très prometteurs canaux publicitaires.

"Il est très très facile de prendre les applications développées pour Facebook et de les importer sur la plateforme Bebo", a déclaré mercredi soir Ziv Navoth, vice-président de Bebo en charge du marketing, lors d'une interview à Reuters.

Facebook a immédiatement répliqué à ce lancement en annonçant également mercredi, sur un blog destiné aux développeurs, qu'il accorderait des licences de sa plateforme technologique à des réseaux sociaux concurrents.

En clair, les développeurs qui travaillent actuellement à l'élaboration d'applications destinées à Facebook "peuvent rendre disponible ces applications sans travail supplémentaire sur les autres réseaux sociaux", a indiqué Facebook.

"TOUT DÉPEND DES DÉVELOPPEURS"   Suite...

 
<p>Bebo, le plus grand "r&eacute;seau social" sur internet am&eacute;ricain, a annonc&eacute; le lancement d'une plateforme technologique destin&eacute;e aux d&eacute;veloppeurs ainsi que des accords avec quelque 40 partenaires pour offrir de nouvelles applications &agrave; ses utilisateurs. /Photo d'archives/REUTERS/You Sung-Ho</p>