L'accord Activision-Vivendi sur les jeux vidéos bien accueilli

lundi 3 décembre 2007 11h41
 

PARIS (Reuters) - Plusieurs intermédiaires, dont Deutsche Bank et Exane BNP Paribas, ont relevé leur objectif de cours ou confirmé leur recommandation acheteuse sur Vivendi après l'annonce de son rapprochement avec l'éditeur de jeux vidéo Activision pour créer un nouveau poids lourd dans ce secteur.

Les analystes notent que cette opération permet à Vivendi de faire ressortir la valeur véritable de son activité jeux vidéo.

Exane BNP Paribas a relevé sa recommandation à "surperformance" contre "neutre" avec un nouvel objectif de cours de 37 euros contre 35 euros.

Deutsche Bank a de son côté relevé son objectif de cours à 37 euros contre 35 euros auparavant et confirmé sa recommandation "achat" sur le titre

Citigroup a enfin confirmé sa recommandation "achat" avec un objectif inchangé de 36 euros.

UNE OPERATION GAGNANTE

Deutsche Bank estime que l'opération est gagnante pour les deux parties. L'intermédiaire estime qu'Activision est une des sociétés les mieux gérées du secteur et complète les points forts de Vivendi, à savoir les jeux en ligne et son implantation en Asie. Vivendi parvient de son côté à faire ressortir la vraie valorisation de son activité jeux vidéo sans en perdre le contrôle, souligne l'intermédiaire.

Deutsche Bank souligne enfin que la valorisation du nouvel ensemble, 14,5 fois l'EBITA 2009, est nettement inférieure à celle des concurrents.

Citigroup souligne de son côté que le nouvel ensemble sera le numéro un du secteur en termes de chiffre d'affaires, devant Electronic Arts avec une marge EBIT de 20% environ en 2009 et un niveau d'endettement nul. L'intermédiaire relève aussi la complémentarité des deux entités et s'attend à ce que l'opération soit relutive de 3 à 4% dès 2009.   Suite...

 
<p>Plusieurs interm&eacute;diaires, dont Deutsche Bank et Exane BNP Paribas, ont relev&eacute; leur objectif de cours ou confirm&eacute; leur recommandation acheteuse sur Vivendi apr&egrave;s l'annonce de son rapprochement avec l'&eacute;diteur de jeux vid&eacute;o Activision pour cr&eacute;er un nouveau poids lourd dans ce secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser</p>