Centaurus et Pardus veulent une AG anticipée d'Atos Origin

mercredi 2 avril 2008 07h51
 

PARIS (Reuters) - Les fonds d'investissements Centaurus et Pardus ont saisi le tribunal de commerce de Nanterre afin d'obtenir la tenue d'une assemblée générale anticipée en vue de révoquer le conseil de surveillance et le directoire d'Atos Origin, a déclaré Philippe Germond, président du directoire de la SSII.

"Ils ont intenté cette action (dans le plus grand secret) alors que nous leur avions donné, le 19 décembre, un accord de principe sur leur représentation au conseil de surveillance", dit-il dans une interview publiée mercredi par Le Figaro.

A ce jour, les deux fonds d'investissements contrôlent 21,67% d'Atos Origin.

Selon Philippe Germond, Centaurus et Pardus visent à effectuer une "prise de contrôle rampante" du groupe.

Il réitère qu'Atos est prêt à accueillir les deux fonds à son conseil s'ils adoptent un code de bonne conduite.

"Atos est prêt à accueillir des représentants des deux fonds au conseil de surveillance à deux conditions : qu'ils s'engagent à être des actionnaires de long terme et qu'ils s'engagent sur un code de bonne conduite dans lequel ils s'interdisent d'aller solliciter nos concurrents et de dénigrer publiquement la stratégie du groupe", ajoute le dirigeant.

Centaurus est présent au capital d'Atos depuis octobre 2006. De son côté, Pardus détient une participation depuis août 2007.

Matthias Blamont