3 mai 2008 / 07:37 / dans 9 ans

Nokia confiant dans la rentabilité de "Comes With Music"

<p>Nokia estime que le fait d'offrir des morceaux de musique gratuits en t&eacute;l&eacute;chargement aux acheteurs de ses t&eacute;l&eacute;phones mobiles va lui permettre, ainsi qu'aux labels de musique, de gagner de l'argent, minimisant ainsi les critiques selon lesquelles une telle offre se ferait au d&eacute;triment de toute rentabilit&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni</p>

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Nokia estime que le fait d‘offrir des morceaux de musique gratuits en téléchargement aux acheteurs de ses téléphones mobiles va lui permettre, ainsi qu‘aux labels de musique, de gagner de l‘argent, minimisant ainsi les critiques selon lesquelles une telle offre se ferait au détriment de toute rentabilité.

“Nous espérons gagner de l‘argent à la fois dans notre activité classique de vente de combinés et via notre service ”Comes With Music“”, a dit Liz Schimel, responsable de l‘activité musique de Nokia.

“Je peux vous assurer qu‘en créant ce nouveau modèle économique nous cherchons à répondre aux intérêts de tous, dont le nôtre”, a-t-elle ajouté.

La nouvelle offre musicale de Nokia, premier fabricant de téléphones mobiles à s‘investir de manière importante dans les contenus, sera différente des autres offres en présence jusqu’à maintenant car les utilisateurs pourront conserver les morceaux téléchargés pendant 12 mois.

Nokia a annoncé la semaine dernière un accord avec Sony BMG pour offrir les titres au catalogue de la maison de disques sur ce service baptisé “Comes With Music”. Cet accord s‘ajoute à celui conclu en décembre dernier avec Universal.

Après avoir recruté les deux principales maisons de disques mondiales, Nokia espère désormais attirer des labels de moins gros calibre et concurrencer le modèle de vente de musique numérique de paiement au titre.

“Ce nouveau modèle est innovant et crée une situation positive pour les actionnaires, mais il requiert de nos partenaires en matière de contenus une autre façon de penser”, a dit Schimel.

Plusieurs médias sur internet ont récemment indiqué que le premier fabricant mondial de téléphones mobiles pourrait payer 35 dollars au seul Universal pour chaque combiné vendu, et que Nokia pourrait ensuite verser une redevance supplémentaire pour chaque titre téléchargé au delà des 35 premiers, ce qui aurait pour effet de réduire sa marge brute, proche de 40% dans son activité combinés mobiles.

“De récents articles que j‘ai pu lire ont fondamentalement mal interprété le concept derrière le modèle de ‘Comes With Music’”, a dit Schimel.

Un tel modèle de téléchargement illimité pourrait offrir un coup d‘accélérateur à une industrie musicale qui peine à trouver des alternatives à la baisse des ventes de CD.

Néanmoins, il pourrait à l‘inverse renforcer cette tendance lorsque les clients qui continuent d‘acheter des CD se tourneront vers les téléphones, estime Mark Mulligan, directeur de recherches chez Jupiter research.

“Il y a une tension inhérente”, dit-il.

CHANGER LE MONDE APPLE?

Le marché de la musique numérique a représenté 2,9 milliards de dollars (1,86 milliard d‘euros) en 2007.

Nokia a vendu 146 millions de téléphones permettant d’écouter de la musique l‘année dernière. Sur cette base, si l‘ensemble d‘entre eux avaient été vendus avec le service “Comes With Music”, rien qu‘en le facturant 20 dollars par téléphone il aurait dépassé l‘ensemble du marché.

“‘Comes With Music’ a le potentiel pour égaler, ou même dépasser, la valeur actuelle du marché”, avait déjà affirmé la semaine dernière Tero Ojanpera, responsable des activités divertissement et communautés chez Nokia, lors de la conférence de presse de présentation de l‘accord avec Sony BMG.

L‘iPhone d‘Apple a fait une entrée fracassante sur le marché des combinés l‘année dernière avec son design et son écran tactile, mais son prix de 400 euros ne lui a pas permis de remporter un succès de masse en Europe.

Et Nokia a désormais ravi au groupe à la pomme le feu des projecteurs dans le secteur de la musique numérique, estiment les analystes.

Nombre de maisons de disques s‘intéressent à Nokia et à d‘autres pour remettre en question la domination du kiosque en ligne iTunes d‘Apple, avec qui ils n‘ont pas eu la partie facile lorsqu‘il a fallu négocier des points tels que le prix de vente des chansons.

“‘Comes With Music’ est l‘un des projets les plus excitants du moment dans le secteur de la musique numérique”, dit Mulligan, de Jupiter Research. “Apple doit affronter une perception du marché selon laquelle iTunes est un service qui a fait son temps. D‘ailleurs iTunes ressemble plus ou moins à ce qu‘il était il y a cinq ans”, remarque-t-il.

Version française Julien Toyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below