Le taux de pénétration mondial du mobile franchit le cap des 50%

samedi 1 décembre 2007 16h08
 

HELSINKI (Reuters) - Le nombre d'abonnements de téléphonie mobile dans le monde a atteint jeudi les 3,3 milliards, l'équivalent de la moitié de la population de la planète, 26 ans après le lancement des premiers réseaux dédiés, annonce l'institut de recherche Informa.

Selon le programme international du bureau de recensement américain, la population mondiale a atteint 6.634.294.193 jeudi.

Bien que le nombre d'abonnements ait touché la barre des 50% de la population mondiale, cela ne veut pas dire qu'une personne sur deux possède un téléphone portable. Informa précise que 59 pays ont un taux de pénétration du mobile supérieur à 100%, les utilisateurs disposant de plusieurs combinés.

"Economiquement, la différence entre les marchés les plus matures et ceux des pays émergents se matérialise surtout par le grand écart du chiffre d'affaires par utilisateur (Arpu) pour les opérateurs", souligne Informa.

L'Arpu de l'opérateur "3" de Hutchison Whampoa est d'un peu plus de 70 dollars par mois en Grande-Bretagne, tandis que l'opérateur sri lankais détenu par le hong-kongais affiche un revenu par utilisateur inférieur à 3 dollars.

Selon Informa, 2.571.563.279 de personnes téléphonent grâce à la technologie la plus répandue, le GSM (Global System for Mobile communications), selon le groupement des professionnels de la norme.

La deuxième technologie la plus utilisée est le CDMA, avec 421,4 millions d'utilisateurs à fin septembre.

Les premiers réseaux Nordic Mobile Telephony (NMT) ont été connectés en 1981 en Arabie Saoudite, en Suède et en Norvège.

Cet événement fut le point de départ du boom d'un secteur qui enregistre depuis le plus gros volume de ventes de l'électronique grand public.