STMicroelectronics prévoit des restructurations supplémentaires

jeudi 29 mai 2008 11h00
 

MILAN (Reuters) - STMicroelectronics a l'intention de vendre ou de fermer encore 10 à 15% de ses activités afin de réduire ses coûts en réaction à l'appréciation de l'euro, a expliqué le directeur général Carlo Bozotti au Financial Times.

Les mesures de restructuration prises l'année dernière par le principal fabricant de semi-conducteurs en Europe n'ont pas été suffisantes, a-t-il dit Bozotti lors d'un entretien publié jeudi.

"Il nous faut procéder à davantage d'élagage. Nous avons pris de nombreuses mesures l'an dernier, mais le taux de change euro-dollar constitue un véritable défi", a-t-il souligné.

Le patron de STMicro entend économiser 150 millions de dollars (96,2 millions d'euros) en réduisant voire en cessant définitivement l'activité de six usines. Il veut également externaliser 20% de la production à l'horizon 2010, soit deux fois plus qu'actuellement.

Alors que la totalité des ventes du groupe sont facturées en dollars, 40% des coûts de production et les deux tiers des frais de recherche et de développement sont en euros, a-t-il précisé, ajoutant que les coûts avaient augmenté de 5% par trimestre au fur et à mesure que le dollar s'affaiblissait. "C'est le principal problème auquel nous sommes confrontés", a-t-il insisté.

"Si nous avions toujours les taux de change de 2001, nous aurions une meilleure marge bénéficiaire que Texas Instruments."

Ian Simpson, version française Silke Koltrowitz