Telefonica souhaiterait prendre 10% de China Unicom

jeudi 19 juin 2008 10h37
 

HONG KONG (Reuters) - Telefonica espère acheter10% du capital de l'opérateur mobile China Unicom pour tirer parti des retombées qui pourraient naître de la volonté de Pékin de refondre le secteur des télécommunications, écrit le Financial Times.

Telefonica, qui détient 7,2% de l'opérateur fixe China Netcom, veut s'associer à une entreprise qui, suivant le projet de restructuration, doit reprendre les activités de Netcom, dit le président de Telefonica Cesar Alierta dans un entretien publié par le quotidien financier.

La Chine a dévoilé le 24 mai son projet très attendu de réorganisation de l'industrie des télécoms, suivant lequel le pays doit disposer de trois opérateurs assurant toute la gamme des services: China Mobile, China Telecom et l'entité Unicom-Netcom.

Les analystes expliquent que bon nombre d'opérateurs internationaux ne rêvent que d'accaparer une part du gigantesque gâteau que représente le plus gros marché des télécommunications mondial. Quant au trio des opérateurs chinois, ils seraient sans doute demandeurs de l'expérience et des technologies que pourraient leur apporter leurs homologues étrangers, ajoutent-ils.

"Nous avons le savoir faire que nous pouvons partager avec nos amis chinois", explique ainsi Alierta.

Les déclarations d'Alierta ne permettent pas de préciser si Telefonica entend posséder 10% de l'entité Unicom-Netcom ou s'il espère entrer au capital d'Unicom avant le rapprochement.

La fusion des deux entités chinoises entraînerait une dilution de la part de Telefonica qui serait ramenée à 3% environ, écrit le FT, citant Alierta.

En dehors de Telefonica, le coréen SK Telecom, qui a 6,6% environ d'Unicom discuterait d'un investissement dans China Telecom. Singapore Telecommunications a également fait part publiquement de son intérêt pour la Chine.

Le britannique Vodafone détient lui 3,3% du capital de China Mobile.

Edwin Chan, version française Wilfrid Exbrayat

 
<p>Cesar Alierta, le pr&eacute;sident de Telefonica, indique dans un entretien publi&eacute; par le Financial Times que son groupe esp&egrave;re acheter 10% du capital de l'op&eacute;rateur mobile China Unicom afin de tirer parti des retomb&eacute;es qui pourraient na&icirc;tre de la volont&eacute; de P&eacute;kin de refondre le secteur des t&eacute;l&eacute;communications. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Sergio Perez</p>