February 19, 2008 / 8:34 AM / 9 years ago

L'uniformisation des DVD, aubaine pour le consommateur

7 MINUTES DE LECTURE

<p>Dans un magasin de location de DVD &agrave; Taipei, &agrave; Ta&iuml;wan. L'uniformisation pr&eacute;visible des DVD &agrave; la norme Blu-ray, apr&egrave;s que Toshiba a semble-t-il jet&eacute; l'&eacute;ponge et renonc&eacute; au format concurrent HD DVD, appara&icirc;t comme une aubaine pour le consommateur qui pourra voir des films en haute d&eacute;finition tout en b&eacute;n&eacute;ficiant d'une probable baisse des prix. /Photo prise le 18 f&eacute;vrier 2008/Nicky Loh</p>

par Jennifer Tan

SINGAPOUR (Reuters) - L'uniformisation prévisible des DVD à la norme Blu-ray, après que Toshiba a semble-t-il jeté l'éponge et renoncé au format concurrent HD DVD, apparaît comme une aubaine pour le consommateur qui pourra voir des films en haute définition tout en bénéficiant d'une probable baisse des prix.

En tous les cas, il n'aura plus à choisir entre deux formats qui étaient incompatibles et on peut penser qu'une norme unique accélèrera le mouvement vers l'adoption de la nouvelle technologie dans un marché du DVD grand public évalué à 24 milliards de dollars.

La logique voudrait que les prix des lecteurs baissent également avec le temps, raisonnement que tiendra sans doute le consommateur, attendant une réduction qui pourrait atteindre 50% de ces prix. Mais pour pouvoir profiter d'une qualité de son et d'image supérieure, il est probable qu'il devra aussi mettre à niveau son téléviseur.

La technologie Blu-ray mise en avant par Sony est sur le point de gagner la bataille des formats après qu'une source a déclaré samedi que Toshiba renonçait au HD DVD, du fait qu'Hollywood et de grands distributeurs tels Wal-Mart Stores avaient pris fait et cause pour la norme concurrente.

"C'est la fin de la guerre des formats et ça faisait longtemps qu'on attendait ça. Elle a frustré le consommateur et a créé la confusion; on pourra maintenant concentrer les ressources sur le Blu-ray", commente Claudio Checchia, analyste de la société d'études IDC.

"Je pense qu'on assistera à une poussée du Blu-ray au second semestre, avec plus de contenu en termes de films, plus de lecteurs DVD seuls et des prix qui tomberont à des niveaux intéressants d'ici Noël", ajoute-t-il.

Sony Monte en Bourse, Toshiba Aussi

Checchia observe qu'à l'heure actuelle, le lecteur de DVD Blu-ray le moins cher sur le marché est celui qui est intégré à la console de jeu PlayStation 3 de Sony, désormais commercialisée 399 euros en Europe.

"Les prix des lecteurs doivent tomber à 200 dollars (137 euros), voire moins avant qu'on puisse envisager de les commercialiser en masse et je pense que les entreprises vont faire baisser les prix rapidement à présent que l'incertitude entourant la guerre des formats relève du passé".

En dehors de la prolifération attendue des lecteurs de DVD seuls, les analystes pensent qu'il y aura de plus en plus de PC de bureau ou portables qui incorporeront un lecteur Blu-ray à partir de l'an prochain.

Les sociétés qui avaient fait le pari du Blu-ray, Apple, Dell, Philips et Matsushita Electric Industrial, pourraient bien à présent investir beaucoup plus dans cette technologie et prendre de l'avance dans le lancement de nouveaux produits, de l'avis des analystes.

Dans la mesure où la technologie Blu-ray était plus avancée que la technologie HD DVD, les sociétés devaient investir dans de nouvelles technologies de fabrication pour produire les disques. Beaucoup ont évité de franchir le pas tant que la bataille entre les deux formats était incertaine.

<p>LA GUERRE DES FORMATS DVD</p>

La Bourse a bien accueilli la perspective de cessation des hostilités. Si Sony a logiquement monté (+1,03%), il en a été de même, et de manière encore plus criante, pour Toshiba (+5,74%), les investisseurs saluant une décision qui doit permettre, selon eux, au groupe japonais de se recentrer sur des activités réellement performantes et d'économiser ce qu'il aurait encore investi dans le HD DVD, soit à peu près 450 millions de dollars sur l'exercice clos le 31 mars 2009.

Les producteurs de DVD de Taiwan sont également à la fête car les perspectives d'une production industrielle sont devenues sérieuses.

"Tout le monde attendait de voir qui gagnerait; maintenant que Toshiba est hors course, on va vraiment voir Sony décoller", commente Sammy Lo, porte-parole de CMC Magnetics, société qui produit le tiers des DVD dans le monde et compte Sony parmi ses principaux clients.

Coup De Booster Pour La ps3

En dehors d'être une revanche historique pour Sony - le groupe d'électronique grand public avait perdu la bataille de la cassette vidéo au profit de son concurrent Matsushita - la suprématie du Blu-ray est susceptible de doper les ventes de la PlayStation 3.

"La PS3 est aussi un lecteur Blu-ray, abordable, et bon nombre des premiers adeptes du Blu-ray ont la PS3 précisément pour ce motif", observe Serene Fong, analyste d'ABI Research.

"A contrario, la Xbox 360 de Microsoft, qui était au format HD DVD, risque de subir un impact commercial très négatif".

En outre, les sociétés qui avaient choisi le HD DVD, soit Toshiba, NEC Electronics et Sanyo Electric, devront passer leur investissement en pertes et profits et redémarrer de zéro, ajoute Fong. "Le Blu-ray est complètement différent et il y aura sans doute un impact dans le bilan de ces sociétés car les coûts d'investissement de départ dans cette technologie seront très élevés".

Même constat pour les sociétés qui ont voulu se couvrir en commercialisant des lecteurs qui pouvaient lire les deux formats, comme Samsung Electronics et LG Electronics.

"Ces lecteurs coûtent deux à trois fois plus cher qu'un lecteur seul; ils vont tomber en désuétude car le consommateur n'est pas disposé à payer autant", poursuit Fong.

Mais les répercussions seront sans doute minimes pour Samsung ou LG, ce segment ne représentant qu'une infime partie de leur activité, fait valoir SR Kwon, analyste de Hana Daetoo Securities. "Le marché des lecteurs de DVD est à marge très faible, avec très peu de barrières à l'entrée, et n'est pas un souci majeur pour Samsung et LG".

La Chine est pour l'instant en dehors du coup car elle a sa propre norme AVS (audio et vidéo).

"Je ne pense pas que cela aura beaucoup d'effet en Chine puisque les entreprises chinoises ne sont pas vraiment partie prenante à la production, quelle que soit la norme", note Zhang Xiaoga, analyste d'Orient Securities. "On voit mal sur quoi pourrait déboucher (la victoire du Blu-ray)".

Version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below