April 28, 2008 / 9:26 AM / 9 years ago

Freenet contre United Internet en rachetant Debitel

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Le pr&eacute;sidents du directoire de Freenet Eckhard Spoerr (&agrave; droite) et son homologie de Debitel, Oliver Steil. L'op&eacute;rateur allemand de t&eacute;l&eacute;communications Freenet a conclu le rachat de Debitel au groupe de capital-investissement Permira pour 1,63 milliard d'euros, en d&eacute;pit de l'opposition de son grand actionnaire United Internet. Le nouvel ensemble Freenet-Debitel devrait se hisser au troisi&egrave;me rang du march&eacute; de la t&eacute;l&eacute;phonie mobile en Allemagne avec quelque 19 millions de clients. /Photo prise le 28 avril 2008/Christian Charisius</p>

par Nicolas Leske

FRANCFORT (Reuters) - L'opérateur allemand de télécommunications Freenet a conclu le rachat de Debitel au groupe de capital-investissement Permira pour 1,63 milliard d'euros, dette incluse, en dépit de l'opposition de son grand actionnaire United Internet.

Un porte-parole d'United Internet a qualifié cet accord de "décision scandaleuse, contre la volonté de la majorité des actionnaires" et a précisé que le groupe n'entendait plus faire d'offre sur Freenet.

United Internet, qui possède 25% de Freenet via une holding codétenue avec la société de téléphonie mobile Drillisch, s'est opposée au rachat de Debitel depuis le lancement du projet, allant jusqu'à relever à la dernière minute dimanche son offre sur l'ensemble du capital de Freenet, de 12,80 à 16 euros par titre.

United Internet souhaitait en effet racheter Freenet pour ne conserver que ses activités d'accès internet et céder ses activités de téléphonie mobile à Drillisch. Ce dernier n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

Le nouvel ensemble Freenet-Debitel devrait se hisser au troisième rang du marché de la téléphonie mobile en Allemagne avec quelque 19 millions de clients.

Le numéro un T-Mobile - du groupe Deutsche Telekom - en comptait 35 millions fin 2007 et le numéro deux Vodafone 34 millions.

L'action Freenet a perdu jusqu'à 11% en début de séance à la Bourse de Francfort avant de regagner du terrain; le titre ne cédait plus que 6,8% à 10,5 euros environ vers 15h00 GMT.

Le conseil de surveillance de Freenet a approuvé le rachat de Debitel, a précisé le groupe dans un communiqué publié dimanche soir, ajoutant qu'en raison de cette opération, Freenet n'avait pas l'intention de verser un dividende en 2008.

Permira recevra en paiement 32 millions d'actions Freenet, soit environ 24,99% du capital, complétés par 132,5 millions d'euros sous forme de prêt à long terme.

Permira s'est engagé à ne céder aucun de ses titres Freenet avant l'assemblée générale prévue en juin et à en conserver au moins 60% jusqu'à l'assemblée 2009 et au plus tard jusqu'au 31 août de l'an prochain.

Version française Marc Angrand et Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below