Plusieurs actionnaires de Yahoo pas sûrs de soutenir Icahn

samedi 28 juin 2008 09h53
 

CHICAGO (Reuters) - Plusieurs grands actionnaires de Yahoo ont déclaré vendredi qu'ils n'étaient pas sûrs d'apporter leur soutien au milliardaire Carl Icahn dans sa bataille pour remplacer le conseil d'administration du portail internet et son directeur général Jerry Yang.

Icahn cherche à relancer les négociations entre Yahoo et Microsoft et fait campagne pour que l'assemblée générale annuelle de Yahoo, le 1er août, nomme au conseil d'administration une équipe qu'il a choisie.

Robert Hagstrom, gérant de portefeuille pour Legg Mason Capital Management, troisième plus grand investisseur institutionnel de Yahoo, a parlé d'un choix "entre deux maux".

"S'il ne parvient pas à forcer Microsoft à les racheter, quel sera le plan B ? Il me faut un plan B. Et si on congédie Jerry (Yang), qui va-t-on mettre à la place?", a-t-il dit à des journalistes, en marge d'une conférence à Chicago.

Avant lui, le gérant vedette de Legg Mason, Bill Miller, s'était dès le mois de mai déclaré indécis au sujet de la bataille pour le pouvoir lancée par Icahn.

Brian Rogers, responsable des investissements chez T. Rowe Price Group - 11e investisseur institutionnel de Yahoo avec 1,11% du capital -, a aussi déclaré qu'il n'avait pas encore décidé ce qu'il ferait le 1er août, tout en estimant qu'un rapprochement avec Microsoft a du sens.

Quat à Jason Yee, gérant de portefeuille de Janus Capital Group - 14e investisseur institutionnel de Yahoo avec 10,1 millions d'actions du groupe à la fin mars -, il a déclaré à Reuters : "Nous pensons que les actifs sont sous-évalués au prix actuel du marché et nous allons oeuvrer pour tenter d'encourager le groupe, et le conseil d'administration et tout le monde à réaliser la valeur que nous sentons là."

Hagstrom a estimé que la valorisation de Yahoo était plus proche de 40 dollars l'action que des 31 dollars proposés par Microsoft.

"Quelqu'un a pris la mauvaise décision. Steve (Ballmer, le patron de Microsoft) a pris la mauvaise décision ou bien c'est Jerry (Yang) qui a pris la mauvaise décision en ne vendant pas. Et c'est cela qui va décider de leur carrière dans les douze prochains mois", a commenté Hagstrom.

Service Economique

 
<p>Plusieurs grands actionnaires de Yahoo ont d&eacute;clar&eacute; vendredi qu'ils n'&eacute;taient pas s&ucirc;rs d'apporter leur soutien au milliardaire Carl Icahn dans sa bataille pour remplacer le conseil d'administration du portail internet et son directeur g&eacute;n&eacute;ral Jerry Yang. /Photo prise le 5 mai 2008/REUTERS/Robert Galbraith</p>