Le secteur électronique vigilant face au ralentissement aux USA

lundi 7 janvier 2008 12h11
 

par Franklin Paul et Mayumi Negishi

LAS VEGAS (Reuters) - Malgré la dégradation récente de l'économie américaine et des perspectives peu encourageantes, les fabricants d'électronique espèrent que la consommation des ménages ne se détournera pas en priorité de leurs produits.

Au salon CES de l'électronique grand public à Las Vegas, les constructeurs de téléphones portables ou de téléviseurs font le pari, parfois sans grand espoir, que la hausse du chômage et la crise des prêts hypothécaires n'aura pas d'effet sur la consommation.

"Nous devons surveiller la baisse du moral", a averti dimanche Toshihiko Fujimoto, P-DG de la division électronique de Sharp. "On ne peut pas dire que les affaires soient particulièrement bonnes".

Stan Glasgow, le patron de la division d'électronique grand public de Sony en charge du marché américain, a indiqué à Reuters que son entreprise avait connu de fortes ventes ces derniers mois, portées notamment par sa gamme de téléviseurs Bravia.

"J'envisage une situation plus difficile à l'avenir", a-t-il ajouté.

Il a toutefois reconnu qu'un ralentissement de l'économie dans son ensemble devrait toucher en premier lieu les ventes d'appareil tels que les caméras numériques haut-de-gamme, plutôt que les écrans géants.

Pour les fabricants, les téléviseurs et les téléphones portables sont pratiquement devenus des produits de première nécessité, et sont en tout cas moins exposés.

Bill Ogle, directeur du marketing chez Samsung Telecommunications America, s'est félicité d'une forte hausse des ventes au quatrième trimestre, tout en reconnaissant une baisse d'activité à la fin de cette période chez les opérateurs de téléphonie américains.   Suite...

 
<p>Le stand de promotion du format Blu-ray, au Consumer Electronics Show (CES), le salon de l'&eacute;lectronique grand public &agrave; Las Vegas. Malgr&eacute; la d&eacute;gradation r&eacute;cente de l'&eacute;conomie am&eacute;ricaine et des perspectives peu encourageantes, les fabricants d'&eacute;lectronique esp&egrave;rent que la consommation des m&eacute;nages ne se d&eacute;tournera pas en priorit&eacute; de leurs produits. /Photo prise le 6 janvier 2008/REUTERS/Steve Marcus</p>