Google veut aider les technologies vertes à changer d'échelle

jeudi 7 février 2008 08h23
 

INDIAN WELLS, Californie (Reuters) - Google est prêt à investir des centaines de millions de dollars dans des projets commerciaux de production d'énergie alternative, ces derniers peinant généralement à trouver des financements, a fait savoir mercredi le responsable, au sein du groupe, de la promotion des énergies vertes.

Le géant d'internet, qui avait déjà annoncé son intention d'investir dans la recherche sur les technologies propres et les entreprises se consacrant aux énergies renouvelables, souhaite aider les technologies prometteuses à atteindre une échelle suffisante pour que le coût de l'énergie alternative devienne inférieur à celui du charbon.

"Il y a beaucoup de technologies qui, au stade du projet-pilote, semblent prometteuses, mais les premiers gros projets commerciaux déployant ces technologies peuvent avoir beaucoup de difficulté à trouver des financements", a déclaré Dan Reicher dans une interview accordée lors d'un sommet des investisseurs dans les technologies propres.

Reicher est le directeur des projets liés au climat et à l'énergie de Google.org, bras philanthropique de Google.

Google envisage d'intervenir dans l'intervalle entre la mise au point réussie d'une technologie nouvelle et son développement à une échelle supérieure, un fossé souvent appelé, dans le secteur, la "vallée de la mort", a expliqué Reicher.

Les entreprises de capital-risque investissent des dizaines de millions dans le développement de nouvelles technologies, poursuit-il, mais cela ne suffit pas, par exemple, à construire une centrale géothermique solaire à fins de production, et c'est là que Google pense pouvoir intervenir.

Parallèlement, Google a déjà débloqué 20 millions de dollars pour le financement de start-ups spécialisées dans la recherche sur l'énergie thermique solaire et l'énergie éolienne de haute altitude.

Nichola Groom, version française Natacha Crnjanski