Google subit un revers partiel en justice sur AutoLink

mercredi 26 décembre 2007 23h47
 

WASHINGTON (Reuters) - Une cour d'appel fédérale américaine a infligé mercredi un revers partiel à Google dans un litige portant sur des brevets, mais l'action du premier moteur de recherche mondial a néanmoins gagné du terrain à la Bourse de New York.

Le titre a clôturé en hausse de 1,44% à 710,84 dollars, après avoir atteint un plus haut en séance à 713,22.

Le tribunal a rejeté une partie du jugement précédent prononcé en faveur de Google dans l'affaire qui l'oppose à Hyperphrase Technologies LLC.

Ce dernier, ainsi qu'Hyperphrase Inc, ont porté plainte dans l'État du Wisconsin au motif que le moteur de recherche aurait enfreint quatre brevets utilisés pour concevoir AutoLink et AdSense, deux produits Google. Le premier jugement donnait gain de cause au géant américain de l'internet.

La cour d'appel a ajouté toutefois qu'elle confirmait aussi partiellement le jugement prononcé en instance précédente et qu'elle demandait le renvoi du dossier devant le tribunal de District du Wisconsin.

Les magistrats ont estimé que le très profitable programme de publicité contextuelle de Google, AdSense, n'enfreignait pas les brevets invoqués par HyperphrRase.

En revanche, ils ont rendu une décision moins tranchée sur AutoLink, une fonction de la barre d'outil de Google qui transforme certains textes simples en liens internet. La cour a convenu que le moteur de recherche n'avait pas enfreint un des brevets invoqués par HyperphRase, mais cassé un jugement favorable à Google sur deux autres brevets.

Michael Kwun, représentant de Google au tribunal, s'est dit satisfait du jugement sur AdSense. "Nous continuons de penser que les autres accusations contenues dans la plainte sont sans fondement", a-t-il déclaré.

Google est confronté en tout à une dizaine de procédures judiciaires au nom du droit des brevets.

Diane Bartz, version française Gilles Guillaume

 
<p>Une cour d'appel f&eacute;d&eacute;rale am&eacute;ricaine a inflig&eacute; mercredi un revers &agrave; Google dans un litige portant sur des brevets, en rejetant une partie du jugement pr&eacute;c&eacute;dent prononc&eacute; en faveur de Google dans l'affaire qui l'oppose &agrave; Hyperphase Technologies. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>