8 août 2008 / 15:47 / dans 9 ans

Le 2e trimestre de Time Warner se révèle meilleur que prévu

<p>Kristin Davis, Sarah Jessica Parker, Cynthia Nixon et Kim Cattrall (de gauche &agrave; droite), les actrices de "Sex and the City", lors de l'avant-premi&egrave;re berlinoise du film. Ce long m&eacute;trage et d'autres productions du studio Warner Bros, ainsi que de solides recette publicitaires ont permis au conglom&eacute;rat Time Warner de livrer un b&eacute;n&eacute;fice trimestriel l&eacute;g&egrave;rement sup&eacute;rieur aux attentes du march&eacute;. /Photo prise le 15 mai 2008/REUTERS/Fabrizio Bensch</p>

par Kenneth Li

NEW YORK (Reuters) - Time Warner a publié un bénéfice trimestriel légèrement supérieur aux attentes du marché, à la faveur de solides recettes publicitaires dans le câble et des films tels que “Sex and the City”.

Le conglomérat de médias américain a également annoncé qu‘il scinderait au début 2009 les activités publicité et fournisseur d‘accès de sa division internet AOL. Le groupe a également dit que la séparation totale d‘avec sa filiale Time Warner Cable, annoncée en mai , sera effective d‘ici la fin de l‘année.

Après avoir ouvert en légère hausse, le titre Time Warner, qui accuse un repli de quelque 13% depuis le début de l‘année, était inchangé vers 15h40 GMT à 14,88 dollars après avoir perdu plus de 2%.

RÉSULTATS

Le bénéfice net de Time Warner, propriétaire notamment de CNN, Time Inc, du réseau câblé HBO et des studios de cinéma Warner Bros, s‘inscrit en baisse de 26% sur les deuxième trimestre, à 792 millions de dollars, soit 22 cents par action, contre 1,07 milliard de dollars ou 28 cents un an plus tôt lorsque le groupe avait réalisé une importante plus-value en cédant ses intérêts dans Bookspan.

Hors exceptionnels, le bénéfice ressort à 24 cents par action, contre 23 cents seulement attendus par Wall Street, selon Reuters Estimates.

Le chiffre d‘affaires a progressé de 5% à 11,56 milliards de dollars, contre 11,45 milliards attendus.

SCISSION D‘AOL

La scission d‘AOL, dont les contre-performances pèsent sur les résultats du groupe, en plusieurs entités distinctes devrait ouvrir la voie à une vente de ces dernières ou à un adossement à un autre groupe.

Time Warner a précisé que les actifs existants d‘AOL seraient versés dans trois unités : accès à internet, audience et services partagés.

Cette opération, de même que l‘indépendance donnée à Time Warner Cable, souligne la volonté de Time Warner de se concentrer sur la fabrication de contenus plutôt que sur leur distribution.

Le groupe a mené des discussions avec Yahoo et Microsoft au sujet des activités publicitaires d‘AOL. De son côté, le fournisseur d‘accès à internet Earthlink a déclaré la semaine dernière qu‘il était intéressé par les actifs d‘AOL dans ce domaine.

Le chiffre d‘affaires d‘AOL a baissé de 16% au deuxième trimestre, sous le coup d‘une chute de 29% des revenus tirés des abonnés. AOL en a perdu 604.000 sur la période et en comptait 8,1 millions aux Etats-Unis à fin juin.

Les revenus publicitaires ont progressé de 2%, la croissance de publicités placées sur des sites non détenus par AOL ayant compensé le recul de 14% de celles visibles sur des sites AOL. Le bénéfice opérationnel d‘AOL a reculé de 36%.

DÉCLARATION

“Au cours de notre travail de redéfinition du périmètre de Time Warner, nous allons poursuivre et intensifier nos efforts en vue de produire et de gérer du contenu de haute qualité”, a dit Jeffrey Bewkes, directeur général d‘AOL.

COMMENTAIRE

“Une scission d‘AOL éliminerait un poids affectant à la fois la croissance et la gestion du groupe. Nous attendons d‘en savoir sur les différentes solution structurelles”, a déclaré Christopher Marangi, gérant de portefeuille chez Gabelli & Co, établissement qui possède des actions Time Warner.

BONNE TENUE DES FILMS ET DE LA TÉLÉVISION

La division cinéma du groupe a vu son chiffre d‘affaires augmenter de 14% et son résultat opérationnel de 16%, grâce notamment au succès du film “Sex And The City” et des bonnes performances des ventes de DVD de “I Am A Legend” ou encore “10.000 B.C.” et de celles de jeux vidéo liées à des films produits par le groupe tels que “LEGO Indiana Jones”.

Le chiffre d‘affaires des réseaux câblés a progressé de 9%, grâce à une hausse de 10% des revenus tirés des abonnés et une hausse de 11% des revenus publicitaires. Le bénéfice opérationnel de cette division a progressé de 18%.

PRÉVISIONS

Time Warner a réaffirmé sa prévision d‘une croissance de son bénéfice opérationnel ajusté avant dépréciations et amortissements comprise entre 7% et 9% sur l‘ensemble de l‘année, tout en disant que la hausse serait plutôt dans le bas de cette fourchette. Le bénéfice par action des opérations poursuivies est vu entre 1,07 et 1,11 dollar.

Version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below