Olympus, Matsushita réduisent la taille des appareils photo SLR

mercredi 6 août 2008 10h10
 

TOKYO (Reuters) - Les japonais Olympus et Matsushita ont présenté une nouvelle technologie permettant de rendre les appareils photo numériques reflex compacts (SLR) plus petits et plus légers, dans l'espoir de doper les ventes de ces modèles sophistiqués.

Les SLR, modèles haut de gamme à objectifs interchangeables, représentent le segment connaissant la plus forte croissance sur le marché des numériques.

Mais certains utilisateurs d'appareils numériques compacts hésitent à opter pour un SLR, plus lourd et plus gros.

Les appareils intégrant cette nouvelle norme baptisée "Micro Four Thirds System" ("Micro 4/3") seront moins épais et dotés d'objectifs plus petits que ceux conformes au standard précédent, le "Four Thirds Systems".

Le "Four Thirds System" détermine la taille du capteur d'images et de la monture de l'objectif, garantissant la compatibilité des objectifs entre les différents appareils.

Olympus et Matsushita, qui possède la marque Panasonic, proposent des appareils SLR dotés de la norme Four Thirds. Sigma fabrique des objectifs 4/3.

"Stocker des images de haute qualité dans un appareil suffisamment fin pour être glissé dans une poche, c'est le concept de base du Micro Four Thirds", a déclaré, lors d'une conférence de presse, Haruo Ogawa, patron de la division SLR d'Olympus Imaging, filiale d'Olympus.

Matsushita et Olympus n'ont révélé ni la taille, ni l'ergonomie de ces nouveaux boîtiers et ont refusé de préciser leur prix et leur date de lancement.

Olympus est le quatrième fabricant mondial d'appareils numériques SLR derrière Canon, Nikon et Sony. Matsushita est le sixième acteur du secteur.

Kiyoshi Takenaka, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>Les japonais Olympus et Matsushita ont d&eacute;velopp&eacute; une nouvelle technologie permettant de rendre les appareils photo num&eacute;riques reflex compacts (SLR) plus petits et plus l&eacute;gers, dans l'espoir de doper les ventes de ces mod&egrave;les sophistiqu&eacute;s mais plus lourd et plus gros que les num&eacute;riques compacts. /Photo d'archives/REUTERS/Kiyoshi Ota</p>