25 avril 2008 / 14:48 / il y a 9 ans

Yahoo veut développer le partage de données en ligne

<p>Yahoo travaille actuellement &agrave; relier les douzaines de services propos&eacute;s sur son site de fa&ccedil;on &agrave; ce que les utilisateurs parviennent &agrave; r&eacute;unir toutes leurs informations personnelles en un seul profil et &agrave; les partager plus facilement avec leurs amis via internet. /Photo prise le 3 octobre 2007/Lucy Nicholson</p>

par Eric Auchard

SAN FRANCISCO (Reuters) - Yahoo travaille actuellement à relier les douzaines de services proposés sur son site de façon à ce que les utilisateurs parviennent à réunir toutes leurs informations personnelles en un seul profil et à les partager plus facilement avec leurs amis via internet.

"Nous ne développons pas un énième réseau communautaire", a expliqué jeudi Ari Balogh, en charge de la technologie au sein du groupe, lors d'une conférence dans le cadre de la Web 2.0 Expo de San Francisco.

"Le caractère social n'est pas un objectif, c'est une dimension présente dans tous les aspects de l'expérience de l'utilisateur sur internet', a-t-il ajouté.

D'après Ari Balogh, plus de dix milliards de connexions sociales latentes existent entre les quelque 500 millions d'internautes utilisant Yahoo chaque mois, sous la forme d'adresses mail, de listes de contacts via des messages instantanés ou encore de carnets d'adresses, par exemple.

"Nous allons unifier tous les profils sur Yahoo", a-t-il précisé.

Alors qu'à l'heure actuelle, les informations personnelles de l'utilisateur sont disséminées à plusieurs endroits, le portail veut faciliter le partage d'information des internautes avec leurs contacts existants, tout en permettant la gestion de la protection de leurs données personnelles, à travers un seul outil.

Baptisé "Yahoo Open Strategy", ce plan devrait être présenté d'ici la fin de l'année. Il devrait permettre aux utilisateurs d'exercer facilement un contrôle sur leurs données personnelles et de décider des informations qu'ils sont prêts ou non à révéler.

Les précédentes tentatives de Yahoo en matière d'applications dédiées aux réseaux sociaux, telles que MyYahoo ou Mash, seront intégrées au projet.

DÉFI À LA CONCURRENCE

Les discussions autour de cette stratégie d'ouverture ont débuté en septembre dernier. Les nouveaux services ne devraient pas être disponibles pour les internautes avant 2009, a indiqué Ari Balogh, en précisant que Yahoo cherchait d'abord à convaincre des développeurs de logiciels et de services internet indépendants de soutenir ce projet.

"Il sera intéressant de voir la rapidité avec laquelle les autres acteurs du marché - comme Google, Microsoft, MySpace de NewsCorp et Facebook - répondent au défi que Yahoo leur a lancé", a commenté Charlene Li, analyste chez Forrester Research, sur un blog (tinyurl.com/55yhh3/).

"Je ne crois pas qu'il s'agisse de savoir si oui ou non ils répondront mais plutôt quand ils le feront", a-t-elle ajouté.

Yahoo a été l'un des premiers à se lancer dans les réseaux sociaux sur internet en rachetant le site de partage de photographies Flickr en 2005, avant d'être rapidement dépassé par la concurrence.

Le portail fait actuellement l'objet d'une offre non sollicitée de 44 milliards de dollars (28,18 milliards d'euros) de la part de Microsoft.

Le géant du logiciel a fixé à samedi la date limite d'acceptation de son offre et menace de lancer une OPA hostile dès la semaine prochaine si Yahoo n'engage pas des discussions.

Version française Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below