La croissance du marché du mobile va ralentir sous les 10%

vendredi 25 janvier 2008 14h55
 

FRANCFORT (Reuters) - La croissance des ventes mondiales de téléphones portables devrait ralentir pour tomber sous le seuil de 10% cette année, après une hausse de 11,6% au quatrième trimestre de l'an dernier, estime le cabinet spécialisé IDC dans une étude.

Malgré un ralentissement de la croissance, plus de 300 millions de combinés auraient été écoulés au quatrième trimestre, un record pour un seul trimestre, la période de fêtes étant traditionnellement très porteuse pour le secteur, précise IDC.

"Au cours des trois dernières années, la croissance de l'industrie (du mobile) en périodes des fêtes a fluctué entre 18,0% et 30%, mais ce dernier trimestre nous l'avons vue tomber à 11,6%", souligne toutefois dans un communiqué l'analyste Ryan Reith.

"S'attendre à ce que le marché maintienne le rythme de croissance observé ses trois dernières années était irréaliste. Nous nous attendons à une croissance à un chiffre pour 2008, et très vraisemblablement pour les années à venir."

Sur l'ensemble de l'année 2007, 1,144 milliard de téléphones ont été vendus à travers le monde, soit 12,4% de plus que l'année précédente.

L'année dernière a vu Samsung dépasser Motorola au deuxième rang du secteur derrière Nokia. Samsung a enregistré une croissance quatre fois supérieure à celle du marché, grâce au sucès de ses combinés haut de gamme sur le marché du remplacement aux États-Unis et en Europe, souligne IDC.

Motorola a passé une grosse partie de l'année à se débattre avec des problèmes de stocks en Europe et en Asie. "Maintenant que Motorola a une nouvelle stratégie pour ses combinés, il sera intéressant de surveiller la place très disputée de numéro deux en 2008," estime IDC.

Nokia a annoncé jeudi que ses ventes au quatrième trimestre avaient plus élevées que le total de ses trois plus proches concurrents, Samsung, Motorola et Sony Ericsson.

Le finlandais a fabriqué 1,5 million de téléphones par jour en moyenne et il assure qu'il aurait en produire encore plus s'il n'avait pas rencontré des problèmes d'approvisionnement en composants.

IDC estime à 40,0% la part de marché de Nokia au quatrième trimestre, Samsung en détenant 13,9%, Motorola 12,2%, et Sony Ericsson 9,2. Le cinquième constructeur mondial, LG Electronics, est crédité de 7,1% de parts de marché.

Georgina Prodhan, version française Patrice Mancino

 
<p>Selon le cabinet sp&eacute;cialis&eacute; IDC, la croissance des ventes mondiales de t&eacute;l&eacute;phones portables devrait ralentir pour tomber sous le seuil de 10% en 2008, apr&egrave;s une hausse de 11,6% au quatri&egrave;me trimestre 2007, au cours duquel plus de 300 millions de combin&eacute;s ont &eacute;t&eacute; &eacute;coul&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Crack Palinggi</p>