25 juillet 2008 / 09:10 / il y a 9 ans

Samsung déçoit au deuxième trimestre, perspectives moroses

<p>Le sud-cor&eacute;en Samsung Electronics a enregistr&eacute; un b&eacute;n&eacute;fice inf&eacute;rieur aux attentes au deuxi&egrave;me trimestre et se pr&eacute;pare &agrave; affronter un second semestre difficile avec un march&eacute; des m&eacute;moires au point mort et des marges en recul sur les &eacute;crans plats et les t&eacute;l&eacute;phones mobiles. /Photo prise le 25 juillet 2008/REUTERS/Jo Yong-Hak</p>

par Rhee So-eui et Miyoung Kim

SEOUL (Reuters) - Le sud-coréen Samsung Electronics publie un bénéfice inférieur aux attentes au deuxième trimestre et se prépare à affronter un second semestre difficile avec un marché des mémoires au point mort et des marges en recul sur les écrans plats et les téléphones mobiles.

Après l‘annonce de ces résultats, le titre du premier fabricant mondial de mémoires et d’écrans LCD a perdu 6,19% à 576.000 wons à la Bourse de Séoul, enregistrant sa plus forte baisse en quatre ans.

“Il sera difficile de rebondir fortement (au troisième trimestre)”, a déclaré Chu Woosik, chargé des relations avec les investisseurs, ajoutant que la visibilité sur le marché des mémoires était “assez faible”.

Les prochaines années ne s‘annoncent pas non plus sous de meilleurs auspices pour Samsung, le ralentissement économique global étant susceptible de peser sur les ventes de produits d’électronique grand public.

“La reprise du secteur des mémoires ne se produira pas à court terme dans la mesure où le contexte macro-économique est morose, même si les choses ne devraient plus empirer maintenant”, a estimé Jay Kim, analyste chez Hyundai Securities.

Le bénéfice net de Samsung sur la période allant d‘avril à juin a augmenté de 51% à 2.140 milliards de wons (1,34 milliard d‘euros) contre 1.420 milliards de wons l‘année dernière et 2.190 milliards de wons sur la période janvier-mars.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 2.300 milliards de wons.

Le bénéfice d‘exploitation est ressorti à 1.890 milliards de wons au deuxième trimestre, contre 911 milliards de wons un an plus tôt et en deçà des 2.080 milliards de wons attendus par le marché.

Le chiffre d‘affaires s‘est établi à 18.140 milliards de wons (11,4 milliards d‘euros) contre 14.630 milliards de wons en 2007.

PERSPECTIVES MOROSES SUR LES PUCES

La marge opérationnelle de la division de Samsung dédiée au semi-conducteurs est en hausse de 6% au deuxième trimestre contre 4% au premier, soutenue par plusieurs avancées technologiques, mais elle reste très loin de la marge de 31% enregistrée fin 2006.

Les fabricants de mémoires DRAM ont dans un premier temps espéré que la fin des réductions budgétaires et le rebond de la demande dans la perspective des fêtes de fin d‘année déclencheraient un rebond au second semestre mais les espoirs d‘une forte reprise ne sont aujourd‘hui plus d‘actualité.

De nombreux analystes estiment même que cette tendance morose pourrait se prolonger jusqu‘au second trimestre 2009.

Mercredi, les taïwanais Powership et Nanya Technology ont publié leur cinquième perte trimestrielle consécutive.

Autre indice de la mauvaise passe que traverse le secteur, le numéro deux mondial des mémoires, le sud-coréen Hynix, a annoncé jeudi qu‘il suspendrait sa production dans son usine américaine et qu‘il pourrait envisager de la vendre.

ÉROSION DES MARGES SUR LES ÉCRANS ET LES MOBILES

La division écrans de Samsung a en revanche fait état d‘une solide performance au deuxième trimestre, soutenue par les bonnes ventes de téléviseurs à écran plat, même si les marges se sont inscrites en léger retrait à 21% contre 23% sur le trimestre précédent.

Cette érosion des marges se vérifie sur l‘ensemble de l‘activité téléviseurs et est en partie due à une guerre des prix avec le concurrent japonais Sony.

Sur le marché des mobiles, Samsung, qui n‘est devancé que par Nokia, a vendu 45,7 millions de combinés sur le trimestre. Il en avait écoulé un total de 46,3 millions au cours du premier trimestre.

Là encore, les marges se sont contractées pour s’établir à 13%, contre 15% sur le trimestre précédent, mais le groupe a promis de maintenir des marges à deux chiffres.

Malgré ces difficultés, Samsung s‘est montré confiant dans sa capacité à accroître ses parts de marchés, indiquant que ses concurrents de plus petite taille seraient plus affectés que lui par le retournement de conjoncture économique.

Rhee So-eui et Miyoung Kim, version française Julien Toyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below