25 juillet 2008 / 08:55 / dans 9 ans

Vivendi recule en Bourse après un CA trimestriel jugé décevant

<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi, Jean-Bernard Levy. Le titre du groupe recule en Bourse en matin&eacute;e apr&egrave;s avoir publi&eacute; jeudi soir un chiffre d'affaires du deuxi&egrave;me trimestre inf&eacute;rieur aux attentes bien qu'en hausse de 15,1% gr&acirc;ce &agrave; l'int&eacute;gration de Neuf Cegetel dans SFR. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>

PARIS (Reuters) - Vivendi recule en Bourse en matinée après avoir publié jeudi soir un chiffre d‘affaires du deuxième trimestre inférieur aux attentes bien qu‘en hausse de 15,1% grâce à l‘intégration de Neuf Cegetel dans SFR.

Le titre perd 3,76% à 25,97 euros vers 10h15, sous-performant l‘indice DJ Stoxx européen des médias (-1,8%) et accusant la plus forte baisse du CAC-4O.

Vincent Griffon, analyste chez CM-CIC, précise dans une note publiée avant l‘ouverture qu‘il s‘attendait à ce que le marché marque une légère déception après la surperformance du titre qui a pris 10% depuis un mois. “Le groupe montre néanmoins sa capacité de résistance dans un environnement économique adverse”, ajoute-t-il, précisant maintenir sa recommandation à l‘achat avec un objectif de cours de 35 euros.

Le chiffre d‘affaires de Vivendi, qui ressort à 5.988 millions d‘euros au deuxième trimestre à comparer à un consensus Reuters de 6.056 millions, a progressé de 17,4% à taux de change constants.

Les performances de l‘ensemble des divisions ressortent inférieures aux attentes, à l‘exception des jeux vidéo.

SFR, qui a intégré sa filiale Neuf Cegetel le 15 avril et les activités fixes et ADSL de Tele2 France en juillet 2007, voit son chiffre d‘affaires bondir de 33,3% à 2.987 millions au deuxième trimestre. A base comparable, il limite toutefois sa hausse à 1,5%.

Le pôle de jeux vidéo affiche une hausse de 6,7% de son chiffre d‘affaires à 223 millions d‘euros, surfant toujours sur le succès du jeu de rôle en ligne “World of Warcraft” qui a gagné en un an 1,8 million d‘abonnés à plus de 10,9 millions.

Vivendi indique que le résultat opérationnel ajusté de Vivendi Games a progressé à 42 millions d‘euros au deuxième trimestre contre 12 millions sur la période correspondante de 2007, en données préliminaires non auditées.

Le groupe a annoncé le 10 juillet la naissance d‘Activision Blizzard, fusion de Vivendi Games et d‘Activision, qui concurrencera directement le leader mondial Electronic Arts.

Oddo Securities souligne notamment la déception suscitée par SFR, mais conserve sa recommandation à “accumuler” sur le titre.

“Le groupe bénéficie d‘un profil non cyclique et d‘une bonne visibilité sur ses résultats (70% de son chiffre d‘affaires sont récurrents), d‘une forte exposition au secteur télécoms encore sous-évaluée et d‘une politique de croissance externe avisée qui devrait permettre des synergies”, écrit l‘intermédiaire.

Polo Tang, analyste chez UBS, juge cependant les chiffres du deuxième trimestre rassurants, estimant que les principales déceptions se limitent à SFR et au pôle musique UMG, dont les ventes ont baissé de 5,3% au deuxième trimestre, tout en progressant de 3,0% à taux de change constant.

“La direction a racheté des titres récemment et nous percevrons un certain nombre de catalyseurs positifs dans les mois à venir, notamment des relèvements de notes d‘agences de notation en août”, souligne-t-il.

Cyril Altmeyer, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below