Vodafone confirme les discussions entre Verizon et Alltel

jeudi 5 juin 2008 09h39
 

LONDRES (Reuters) - Vodafone confirme que l'opérateur mobile américain Verizon Wireless, dont il détient 45%, est en négociations avancées en vue du rachat de son homologue américain Alltel.

Selon une source proche du dossier, Verizon Wireless serait proche d'un accord et proposerait 27 milliards de dollars (17,50 milliards d'euros environ), endettement d'Alltel inclu.

Un tel rapprochement placerait Verizon, détenu à 55% par Verizon Communications, devant AT&T en tant que premier opérateur télécoms mobile aux Etats-Unis.

Vodafone a toutefois précisé qu'il n'y avait aucune assurance que l'opération se concrétise.

Selon la source, la répartition du capital au sein de Verizon Wireless ne sera pas modifiée en cas de succès du rachat d'Alltel.

Si l'accord se réalise, Alltel serait valorisé huit fois son Ebitda (bénéfice d'exploitation), alors qu'il avait été vendu en novembre à deux groupes de capital-investissement neuf fois son Ebitda.

Selon certains analystes, Verizon est en mesure de refinancer la dette d'Alltel à des taux bien plus intéressants, pour d'autres, l'accord pourrait permettre à Verizon de réaliser des économies tant au niveau des réseaux que des combinés.

La décision de Verizon est une surprise pour de nombreux analystes, sept mois seulement après le rachat d'Alltel par TPG Capital et GS Capital Partners, fonds d'investissement de Goldman Sachs.

Chris Wills, version française Nicolas Delame

 
<p>L'op&eacute;rateur mobile am&eacute;ricain Verizon Wireless, dont Vodafone d&eacute;tient 45%, est en n&eacute;gociations avanc&eacute;es en vue du rachat de son homologue am&eacute;ricain Alltel, un rapprochement qui, s'il se r&eacute;alisait, placerait Verizon devant AT&amp;T en tant que premier op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms mobile aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>