Intel condamné par Séoul pour abus de position dominante

jeudi 5 juin 2008 08h27
 

SEOUL (Reuters) - La commission de régulation de la concurrence de Corée du Sud (KFTC) a condamné Intel à une amende de 26 milliards de wons (16,5 millions d'euros) pour abus de position dominante.

Intel a réagi en faisant savoir qu'il était pratiquement certain qu'il ferait appel de cette décision.

La commission de la concurrence a expliqué dans un communiqué qu'Intel a offert entre 2002 et 2005 des rabais aux constructeurs sud-coréens d'ordinateurs personnels, dont Samsung Electronics et Trigem Computers, à la condition qu'ils ne se fournissent pas auprès de son principal concurrent, Advanced Micro Devices.

"Considérant les rabais consentis par Intel, AMD n'aurait pas pu rivaliser, même en proposant ses propres processeurs gratuitement", souligne la commission coréenne.

"Nous sommes déçus par la décision et nous pensons que la commission a mal compris ou peut-être choisi d'ignorer les éléments évidents qui contredisent ses conclusions", a dit à Reuters Bruce Sewell, vice-président et conseiller juridique d'Intel.

La commission ayant défini le dossier comme strictement coréen, la décision "n'aura qu'un impact très faible en dehors de la Corée", a-t-il ajouté.

En juillet dernier, la Commission européenne avait déjà accusé Intel de pratiques illégales à l'encontre d'AMD sur le marché des processeurs centraux d'ordinateurs (CPU).

Bruxelles reprochait à Intel, numéro un mondial des semi-conducteurs et des microprocesseurs, de proposer des rabais portant sur des quantités telles que la concurrence était obligée de proposer ses propres produits à un prix inférieur au coût de production.

Intel avait également été accusé de violation de la loi anti-monopole au Japon en 2005, et avait dû trouver un accord avec les autorités de la concurrence pour éviter un procès.

Marie-France Han et Rhee So-eui, version française Grégory Blachier

 
<p>La commission de r&eacute;gulation de la concurrence de Cor&eacute;e du Sud (KFTC) a condamn&eacute; Intel &agrave; une amende de 26 milliards de wons (16,5 millions d'euros) pour abus de position dominante. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>