February 4, 2008 / 5:44 PM / 9 years ago

L'intégration des acquisitions, priorité de TDF en 2008

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Si T&eacute;l&eacute;diffusion de France (TDF) reste &agrave; l'aff&ucirc;t d'opportunit&eacute;s en Europe, notamment en Italie, sa priorit&eacute; pour 2008 sera d'int&eacute;grer ses acquisitions effectu&eacute;es l'ann&eacute;e derni&egrave;re, d'apr&egrave;s son P-DG Michel Combes. /Photo prise le 4 f&eacute;vrier 2008/Beno&icirc;t Tessier</p>

par Cyril Altmeyer et Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - TDF reste l'affût d'opportunités en Europe, notamment en Italie, mais sa priorité pour 2008 sera d'intégrer ses acquisitions effectuées l'année dernière, a déclaré lundi son P-DG Michel Combes.

Télédiffusion de France a bouclé le 15 janvier l'acquisition de Media & Broadcast à Deutsche Telekom pour 850 millions d'euros, après le rachat en 2007 d'Antenna Hungaria à Swisscom et des tours audiovisuelles de KPN aux Pays-Bas.

TDF, également présent en Finlande, Espagne, Pologne et Estonie, a pour actionnaire majoritaire Texas Pacific Group avec 42% du capital, aux côtés de la Caisse des dépôts (24%), Axa Private Equity (18%) et Charterhouse Capital Partners (14%).

Lors d'un entretien accordé à Reuters, Michel Combes a confirmé qu'il tablait sur un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros pour l'exercice clos le 31 mars et que la moitié serait réalisée à l'international cette année, contre 10% en 2006.

"2008 sera une année d'intégration puisque nous avons maintenant à peu près le modèle économique que je souhaitais, mais nous resterons opportunistes", a déclaré Michel Combes.

TDF, qui conserve encore près de la moitié du milliard d'euros dédié aux acquisitions en 2006, regarde notamment du côté de la Roumanie et la Bulgarie, a-t-il précisé.

Le groupe regarde également le marché italien qui reste très fragmenté - les actifs de diffusion audiovisuelle étant pour l'essentiel détenus par la RAI, Mediaset et Telecom Italia et les tours télécoms par Wind et 3 Italia (Hutchison Whampoa), Vodafone et Telecom Italia, a ajouté Michel Combes.

"Si l'un de ces acteurs souhaite céder tout ou partie de ses actifs et que nous avons une bonne vision sur la façon dont nous pourrions à terme les consolider pour faire émerger l'équivalent d'un TDF italien, c'est quelque chose qui nous intéresse", a-t-il expliqué.

TDF a été sélectionné le 30 novembre pour le deuxième tour des enchères pour le rachat des sites de diffusion hertzienne de Wind et de 3 Italia pour lequel Michel Combes s'attend au dépôt des offres d'ici mars. Aux côtés de TDF et de l'espagnol Abertis, deux groupes sont en lice, l'un constitué de Digital Multimedia Technologies, du fonds italien F2i, de Babcock & Brown et d'UniCredit, et l'autre d'Atlantia et du fonds de capital-investissement Clessidra.

Course De Vitesse

TDF, qui réalisait environ 40% de son chiffre d'affaires dans la diffusion hertzienne analogique de la télévision en 2006, effectue une mue à marche forcée vers le tout numérique, avant la disparition de l'analogique programmée par les pouvoirs publics français à la fin 2011.

TDF s'est ainsi engagé à la fois sur la télévision numérique terrestre (TNT), pour la télévision haute définition, la radio numérique et la télévision mobile personnelle (TMP) pour laquelle un appel d'offres est en cours (Plus de détails:

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below