Le chinois Lenovo veut vendre des PC au consommateur américain

jeudi 3 janvier 2008 17h45
 

par Philipp Gollner

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le constructeur informatique chinois Lenovo a présenté ses premiers ordinateurs grand public aux Etats-Unis, poursuivant son développement dans un pays où il a fait son entrée en 2005 avec le rachat de l'activité PC d'IBM.

Ces portables destinés aux particuliers, présentés mercredi aux Etats-Unis, sont commercialisés sous la marque IdeaPad, dérivée de la marque ThinkPad (gamme de portables issue du rachat d'IBM).

Les trois modèles sont dotés de différentes fonctionnalités avancées. Ils peuvent reconnaître le visage de l'utilisateur, lui permettant ainsi d'ouvrir une session et d'utiliser différentes applications sans entrer de mot de passe. Ils sont également dotés d'applications multimédia permettant d'écouter de la musique, de visualiser photos et vidéos.

Le premier de ces nouveaux modèles sera commercialisé cette semaine aux Etats-Unis pour 799 dollars (543 euros), le second sera disponible à la fin du mois pour 1.199 dollars (814 euros) et le dernier modèle, dont le prix n'a pas été dévoilé, arrivera dans les rayons en avril.

COMPÉTITION AVEC ACER

Cette nouvelle gamme s'inscrit dans une vaste stratégie du fabricant chinois pour s'affirmer sur le marché des ordinateurs grand public, alors qu'il était jusqu'ici plutôt spécialisé dans les PC destinés aux entreprises.

Les nouveaux portables seront aussi vendus en France, en Russie, en Afrique du Sud, en Inde, en Australie, à Singapour et en Malaisie.

Lenovo doit faire face à la concurrence du taïwanais Acer qui commercialise des ordinateurs grand public aux Etats-Unis, en Asie et en Europe. Le constructeur taïwanais a notamment racheté l'américain Gateway en octobre de façon à déloger Lenovo de la troisième place mondiale des fabricants de PC.   Suite...

 
<p>Le constructeur informatique chinois Lenovo a pr&eacute;sent&eacute; ses trois premiers portables destin&eacute;s aux particuliers aux Etats-Unis, qui seront commercialis&eacute;s sous la marque IdeaPad et gr&acirc;ce auxquels Lenovo compte conqu&eacute;rir des parts de march&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song</p>