France Télécom attendu sur ses moteurs de croissance

lundi 3 décembre 2007 15h46
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - France Télécom tient mercredi sa journée investisseurs dont les analystes attendent des objectifs financiers pour 2008 et surtout des indications sur ses moteurs de croissance à moyen terme.

"Nous allons nous focaliser sur l'objectif cash flow pour 2008 et les initiatives de France Télécom dans les pays émergents, ainsi que sur les anticipations concernant les usages dans les mobiles", a résumé Vincent Griffon, analyste chez CM-CIC.

Le groupe a déjà relevé fin octobre son objectif de cash flow organique pour 2007 de 6,8 milliards à 7,5 milliards d'euros en tablant sur une stabilisation du taux de MBO (marge brute opérationnelle) comparé aux 35,9% de 2006.

France Télécom, dont l'objectif est de verser 40 à 45% de son cash flow organique à ses actionnaires, pourrait également fournir des indications sur son dividende au titre de 2007, pour l'instant prévu à 1,20 euro, comme pour 2006.

Les analystes attendent également des indications sur la MBO et les investissements en 2008 - le groupe a maintenu son objectif de ratio d'investissements à environ 13% du chiffre d'affaires sur l'année.

Ils n'espèrent en revanche pas d'indications sur le chiffre d'affaires, à l'image de ce qui s'était produit lors de la précédente journée investisseurs en décembre 2006. Lors de la publication d'un chiffre d'affaires et d'une MBO supérieure aux attentes au troisième trimestre le 25 octobre, le groupe a dit s'attendre pour 2007 à une croissance similaire au rythme de 2,5% enregistré sur les neuf premiers mois.

Selon Reuters Estimates, les analystes anticipent en moyenne un chiffre d'affaires de 52,8 milliards d'euros en 2007 et 53,5 milliards en 2008 et une MBO de 18,9 milliards cette année et 19,2 milliards l'année prochaine.

Conformément à son plan "Next" qui court jusqu'à fin 2008, le groupe a également réaffirmé son ratio dette nette/MBO inférieur à 2 d'ici fin 2008, à comparer à 2,25 fin juin 2007.   Suite...

 
<p>Didier Lombard, P-DG de France Telecom. Les analystes attendent du groupe, qui tient mercredi sa journ&eacute;e investisseurs, des pr&eacute;cisions sur les objectifs financiers pour 2008 et surtout des indications sur ses moteurs de croissance &agrave; moyen terme. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol</p>