December 5, 2007 / 8:02 AM / 10 years ago

Bon accueil pour l'accord Activision-Vivendi sur les jeux vidéo

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Activision s'attend &agrave; entre 50 et 100 millions de dollars de synergies &agrave; la suite de l'accord avec Vivendi. Ce dernier a annonc&eacute; dimanche la fusion de sa division de jeux vid&eacute;o avec Activision pour donner naissance &agrave; Activision Blizzard dont il d&eacute;tiendra 52%. /Photo d'archives/Fred Prouser</p>

PARIS (Reuters) - La Bourse salue lundi l'annonce du rapprochement des actifs de Vivendi dans les jeux vidéo avec Activision pour donner naissance à un nouvel ensemble dont le groupe français aura le contrôle.

L'action Vivendi s'adjuge 1,62% à 31,90 euros vers 16h20, tandis que plusieurs intermédiaires ont relevé leur recommandation sur le titre, les analystes notant que cette opération permet à Vivendi de faire ressortir la valeur véritable de son activité jeux vidéo. Activision s'octroie 17,2% à 25,95 dollars à la même heure.

Vivendi a annoncé dimanche la signature d'un accord complexe aux termes duquel sa division jeux Vivendi Games fusionnera avec l'éditeur américain de jeux vidéo Activision afin de créer un nouveau poids lourd du secteur.

Vivendi apportera Vivendi Games, valorisée 8,1 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros), ainsi que 1,7 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) en numéraire, en échange d'une participation d'environ 52% dans une nouvelle société dénommée Activision Blizzard qui sera cotée sur le Nasdaq.

Une fois l'opération clôturée, la nouvelle société Activision Blizzard lancera dans les cinq jours ouvrables une offre publique d'achat portant sur 146,5 millions de ses actions ordinaires au prix de 27,5 dollars pièce, soit pour les actionnaires du groupe américain une prime de 31% sur la base du cours moyen des 20 dernières séances.

L'OPA sera financée sur la trésorerie disponible d'Activision Blizzard et grâce au 1,7 milliard de dollars apporté par Vivendi. Si l'OPA est entièrement souscrite, Vivendi détiendra 68% de la nouvelle société.

Lors d'une conférence avec les analystes, Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi, a déclaré que son groupe continuerait à verser un dividende d'au moins 50% son résultat net ajusté.

Robert Kotick, P-DG d'Activision, a précisé de son côté attendre entre 50 et 100 millions de dollars de synergies à la suite de l'accord avec Vivendi.

Nouveau Leader Mondial

Citigroup, qui reste à l'achat avec un objectif inchangé à 36 euros, souligne de son côté que le nouvel ensemble sera le numéro un mondial du secteur en termes de chiffre d'affaires, devant Electronic Arts avec une marge Ebit de 20% environ en 2009 et un niveau d'endettement nul. L'intermédiaire s'attend à ce que l'opération soit relutive de 3 à 4% dès 2009.

Citigroup salue la politique d'investissement de Vivendi qui a préféré se retirer des enchères sur Oger Telecom, la filiale du groupe Saudi Oger basé à Dubaï, une opération qui souffrait d'absence de visibilité sur la possibilité de prendre à terme le contrôle de l'opérateur de télécom.

Pour Deutsche Bank, qui a relevé son objectif de cours de Vivendi de 35 à 37 euros en restant à l'achat, Activision est l'une des sociétés les mieux gérées du secteur et elle complète les points forts de Vivendi, à savoir les jeux en ligne et son implantation en Asie. L'intermédiaire souligne également que la valorisation du nouvel ensemble, 14,5 fois l'Ebita 2009, est nettement inférieure à celle des concurrents.

Exane BNP Paribas a de son côté relevé sa recommandation de "neutre" à "surperformance" contre "neutre" et son objectif de 35 à 37 euros.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below