Face au yen fort, Sony réduit ses coûts et dope ses commandes

jeudi 3 avril 2008 13h36
 

par Baker Li

TAIPEI (Reuters) - Sony annonce qu'il va réduire ses coûts et prendre plus de commandes pour compenser l'impact négatif du yen fort sur ses profits.

L'appréciation du yen face au dollar menace de faire chuter les bénéfices de Sony, alors que la firme japonaise lutte déjà pour maintenir ses marges sur les téléviseurs à écran plat et pour rattraper son retard sur Nintendo sur le marché des consoles de jeux vidéo.

"Nous allons réduire nos coûts de production autant que nous le pourrons, nous choisirons des sites de production nous permettant de faire face à la faiblesse du secteur et, à court terme, nous prendrons plus de commandes", a dit sans plus de précisions le président de Sony, Ryoji Chubachi, lors d'une conférence de presse à Taipei.

Cette appréciation du yen et des monnaies asiatiques face au billet vert a porté un sérieux coup aux exportations depuis l'Asie à destination des Etats-Unis, un marché clé pour des compagnies telles que Sony, qui enregistre les trois quarts de ses bénéfices à l'étranger.

Chaque relèvement d'un yen face au dollar coûte quelque six milliards de yens (59 millions de dollars) au groupe nippon. Sur la seule année écoulée le dollar est passé 111 yens à 102,5 yens environ et a touché un plus bas de 95,7 en mars.

LE PRIX DES LCD EN BAISSE ?

Chubachi a également répété que Sony espérait conquérir cette année une part comprise entre 15% et 20% du marché mondial des téléviseurs LCD, qui est en pleine expansion. Le groupe nippon est arrivé tard sur ce marché mais y a connu un certain succès au cours des deux dernières années.

Chubachi a indiqué qu'il s'attendait à ce que le prix des panneaux LCD continue à baisser cette année.   Suite...

 
<p>Affiche publicitaire de Sony &agrave; Taipei. La firme japonaise compte r&eacute;duire ses co&ucirc;ts et prendre plus de commandes pour compenser l'impact n&eacute;gatif du yen fort sur ses profits, alors que le groupe lutte d&eacute;j&agrave; pour maintenir ses marges sur les t&eacute;l&eacute;viseurs &agrave; &eacute;cran plat et pour rattraper son retard sur Nintendo sur le march&eacute; des consoles de jeux vid&eacute;o. /Photo prise le 3 avril 2008/REUTERS/Pichi Chuang</p>