Recul du bénéfice net d'Infineon au 2e trimestre

mercredi 23 avril 2008 11h35
 

FRANCFORT (Reuters) - Le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon annonce s'attendre à un chiffre d'affaires stable ou en légère baisse sur le trimestre en cours (3e trimestre) à cause de la faiblesse du dollar mais il compte parvenir néanmoins à dégager un bénéfice opérationnel trimestriel.

* PRÉVISIONS. Infineon prévoit une hausse des ventes de sa branche déficitaire de puces pour les communications, alors que la production de plates-formes pour téléphonie mobile avancée monte en puissance conformément aux prévisions.

Les ventes des puces pour l'automobile et l'industrie vont elles baisser en raison de la vigueur de l'euro, ajoute le groupe.

* RÉSULTATS. Infineon a réalisé sur le trimestre janvier-mars, deuxième de l'exercice, un bénéfice net des activités maintenues de 19 millions d'euros, ce qui exclut la division mémoire Qimonda, contre 45 millions d'euros sur le trimestre précédent.

En incluant le montant des pertes liées à Qimonda et un milliard d'euros de dépréciation de sa participation dans ce dernier, le groupe a perdu 1,371 milliard d'euros.

Le résultat avant intérêt et impôts (Ebit) ressort lui à 36 millions d'euros pour la période, hors Qimonda.

Ce chiffre inclut huit millions d'euros de charges nettes et se compare à un Ebit positif de 65 millions d'euros au trimestre précédent et une perte de 29 millions un an auparavant.

* CHIFFRE D'AFFAIRES. Le CA des activités poursuivies a reculé de 4% d'un trimestre sur l'autre mais il a crû de 7% sur un an à 1,05 milliard d'euros.

* RÉSULTATS PAR BRANCHES. La division de puces pour les communications a accusé une perte avant intérêt et impôts de 29 millions d'euros, tandis que la branche automobile et industrielle (AIM) a dégagé un Ebit positif de 69 millions d'euros, contre 93 millions le trimestre précédent, et dans le haut de la fourchette de prévisions des analystes.   Suite...

 
<p>Wolfgang Ziebart, pr&eacute;sident du directoire d'Infineon. Le groupe a r&eacute;alis&eacute; sur le trimestre janvier-mars, deuxi&egrave;me de l'exercice, un b&eacute;n&eacute;fice net des activit&eacute;s maintenues de 19 milions d'euros, ce qui exclut la division m&eacute;moire Qimonda, contre 45 millions d'euros sur le trimestre pr&eacute;c&eacute;dent. /Photo d'archives/REUTERS/Alexandra Winkler</p>