Publicis et Google vont collaborer dans la publicité en ligne

mardi 22 janvier 2008 21h39
 

PARIS (Reuters) - Publicis et Google ont annoncé mardi qu'ils allaient mettre en commun leur expertise pour se développer sur le marché en pleine expansion de la publicité sur internet.

Les deux groupes n'ont cependant pas souhaité fournir de détails sur la nature de cette collaboration. Ils se sont bornés à indiquer que Google apporterait son savoir-faire technologique et que Publicis mettrait au pot commun son expertise en matière d'analyse et de media planning.

Le patron de Google Eric Schmidt et le président de Publicis Maurice Lévy ont confié à des journalistes que les deux sociétés coopéraient sur ce dossier depuis plus d'un an.

Maurice Lévy a dit que cette collaboration allait permettre à son groupe de "développer les activités de ses clients grâce à une meilleure utilisation d'internet, en envoyant le bon message au bon moment".

Cette annonce arrive un an à peine après l'acquisition par Publicis, quatrième groupe de publicité mondial, de l'agence américaine de publicité sur internet Digitas pour 1,3 milliard de dollars (890 millions d'euros).

"Nous envoyons un message au marché pour lui dire que nous prenons la publicité en ligne très au sérieux", a dit Lévy.

L'année dernière, les géants de l'informatique et de l'internet comme Google, Yahoo ou Microsoft avaient acquis tout à tour plusieurs des principales agences de publicité sur internet.

Cette collaboration entre Publicis et Google est également une illustration de la position très spécifique développée par Maurice Lévy qui, à la différence de ses pairs du marché publicitaire traditionnel, considère les principaux acteurs de l'internet comme des partenaires à part entière.

"Google n'est pas un ami de court terme et un ennemi de long terme. C'est un vrai partenaire", a dit Lévy aux journalistes.   Suite...

 
<p>Publicis et Google vont mettre en commun leur expertise pour se d&eacute;velopper sur le march&eacute; en pleine expansion de la publicit&eacute; sur internet. /Photo d'archives/REUTERS/Clay McLachlan</p>