Sony pourrait ne pas baisser le prix de sa PS3 dans l'immédiat

vendredi 22 février 2008 12h32
 

par Scott Hillis

SAN FRANCISCO (Reuters) - La solidité des ventes des modèles les plus onéreux de la PlayStation 3 ces derniers temps pourrait suggérer qu'une baisse des prix n'est pas nécessaire dans l'immédiat pour la console vedette de Sony, a déclaré jeudi un dirigeant de la branche américaine de la firme japonaise.

Après avoir baissé le prix de la PS3 en novembre dernier aux Etats-Unis, la firme japonaise a été surprise de constater que les modèles à 500 dollars (337 euros) s'écoulaient autant que ceux à 400 dollars (270 euros), a affirmé Scott Steinberg, vice-président du marketing de Sony Computer Entertainment America, lors d'une interview à Reuters.

La principale différence entre ces deux modèles réside dans le fait que celui à 500 dollars est doté d'un disque dur de 80 gigaoctets, une capacité double de celle proposée sur les modèles les moins chers.

Les ventes de la PS3 se sont avérées inférieures à celles de la Wii de Nintendo et de la Xbox 360 de Microsoft l'an dernier, un décalage que de nombreux analystes ont attribué au prix de vente élevé de la PS3 par rapport à ses concurrentes (de 280 à 450 dollars - 189 à 303 euros - pour la Xbox et 250 dollars - 169 euros - pour la Wii) et au faible nombre de jeux phares disponibles pour cette console.

Mais la PS3 s'est mieux vendue que la Xbox aux Etats-Unis en janvier, ce qui pourrait signifier que la pression des prix prédite par les analystes ne s'est pas matérialisée, a noté Scott Steinberg.

Sans compter que, selon lui, toute une série de gros titres, ainsi que la récente victoire du Blu-ray de Sony dans la bataille des formats pour les DVD haute définition, pourraient soutenir les ventes de la PS3 lors des prochains mois.

Version française Myriam Rivet

 
<p>Alors que la PS3 s'est mieux vendue que la Xbox aux Etats-Unis en janvier, les mod&egrave;les les plus on&eacute;reux s'&eacute;coulant autant que les moins chers ces derniers temps, Sony pourrait ne pas avoir besoin de baisser les prix de sa console vedette dans l'imm&eacute;diat. /Photo d'archives/REUTERS/Tami Chappell</p>