La Bolivie va nationaliser une filiale de Telecom Italia

jeudi 1 mai 2008 22h14
 

LA PAZ (Reuters) - Le président bolivien Evo Morales a décrété jeudi la nationalisation du principal opérateur de télécommunications du pays, Entel, filiale de Telecom Italia.

Le gouvernement de La Paz était jusqu'à présent en discussions avec Entel en vue d'un rachat par l'Etat mais il lui avait infligé plusieurs millions de dollars d'amendes, lui reprochant la mauvaise qualité du service rendu et l'insuffisance de ses investissements.

L'annonce de sa nationalisation intervient deux ans jour pour jour après l'annonce par Morales de sa première grande réforme, la nationalisation du secteur de l'énergie, et notamment de plusieurs grandes compagnies gazières.

Fiona Ortiz, version française Marc Angrand

 
<p>Le pr&eacute;sident bolivien Evo Morales a d&eacute;cr&eacute;t&eacute; jeudi la nationalisation du principal op&eacute;rateur de t&eacute;l&eacute;communications du pays, Entel, filiale de Telecom Italia. /Photo prise le 25 avril 2008/REUTERS/David Mercado</p>