Safran plonge après ses semestriels, cession des mobiles

jeudi 31 juillet 2008 15h19
 

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - L'action Safran s'inscrit en nette baisse à la Bourse de Paris alors que le groupe a annoncé son désengagement complet de l'activité téléphonie mobile, lequel devrait se traduire par une charge de 220 millions dans ses comptes 2008.

Vers 15h00, l'action du spécialiste de l'aéronautique, de la défense et de la sécurité, qui a également présenté ses résultats semestriels, décroche de 12,53% à 11,31 euros. Depuis le début de l'année, il efface 7,84%.

Les inquiétudes sur la conjoncture du transport aérien se sont démultipliées ces derniers jours face à l'augmentation des prix du kérosène. Certains observateurs craignent un ralentissement de la demande qui viendrait affecter les constructeurs et leurs équipementiers.

Au cours d'une conférence de presse, Jean-Paul Herteman, président du directoire de Safran, s'est employé à rassurer sur ses perspectives.

"La demande est toujours là, particulièrement dans les activités de services (de maintenance, ndlr), et les chocs pétroliers précédant celui que nous connaissons ont été absorbés. Nos commandes se décalent à l'Est, vers des zones où les potentiels de croissance restent très importants", a-t-il expliqué.

Plus tôt dans la matinée, la société a mis un point final à sa sortie du secteur des télécommunications en détaillant la cession de son activité de téléphonie mobile, en déficit chronique, au fonds Sofinnova, structure spécialisée dans les prises de participation au sein de sociétés de télécommunications et de biotechnologies.

Safran détiendra provisoirement 10% de la nouvelle entité, dénommée Sagem Wireless, et participera à son financement.

La transaction devrait être finalisée d'ici à la fin de l'année. Au premier semestre, la division a affiché une perte brute de 72 millions d'euros.   Suite...