July 31, 2008 / 6:53 AM / in 9 years

Intel ne prévoit pas de ralentissement du marché mondial des PC

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Craig Barrett, le P-DG d'Intel. Le num&eacute;ro un mondial des semi-conducteurs ne pr&eacute;voit pas de ralentissement de la demande mondiale de PC en d&eacute;pit des troubles &eacute;conomiques qui affectent les Etats-Unis ainsi que d'autres pays. /Photo prise le 19 mai 2008/Bazuki Muhammad</p>

par Ruben Bicho

LISBONNE (Reuters) - Intel, le numéro un mondial des semi-conducteurs, ne prévoit pas de ralentissement de la demande mondiale de PC en dépit des troubles économiques qui affectent les Etats-Unis ainsi que d'autres pays, a déclaré le P-DG du groupe Craig Barrett.

Barrett, qui se trouvait mercredi à Lisbonne pour signer un projet d'accord avec le gouvernement portugais sur la fourniture de 500.000 portables à bas coût pour les établissements scolaires, a également précisé que son groupe tablait sur des prévisions optimistes concernant la demande d'ordinateurs à bas coût et de systèmes sans fil à haut débit.

"Nous avons livré des prévisions relativement optimistes, jugeant qu'en dépit du ralentissement économique qui sévit aux Etats-Unis, notre activité est tellement internationale que nous ne prévoyons aucun ralentissement sur le marché des ordinateurs", a-t-il déclaré.

Selon lui, le fait que certains pays aient été épargnés par les répercussions du ralentissement de l'économie américaine permet d'espérer que la crise aura des conséquences limitées.

"L'économie mondiale n'est pas aussi solide qu'elle pourrait l'être mais la situation n'est pas catastrophique", a-t-il assuré.

L'optimisme d'Intel est non seulement entretenu par les espoirs que le groupe américain fonde sur les ordinateurs à bas coût de nouvelle génération et le développement des réseaux sans fil à haut débit, mais aussi par le potentiel qu'il entrevoit dans le développement des systèmes numériques dans le secteur de la santé.

Evoquant par ailleurs les accusations de pratiques anti-concurrentielles formulées par l'Union européenne, Craig Barrett a expliqué que les baisses de prix des microprocesseurs et des ordinateurs étaient "de nature anti-inflationnistes" dans un contexte de hausse des prix à l'échelle mondiale.

Il a également expliqué qu'elles témoignaient de la concurrence s'exerçant dans le secteur.

"Il semble que le marché fonctionne comme il le devrait, puisque chaque année les consommateurs peuvent obtenir plus en dépensant moins. Nous continuons à dire cela, observez simplement les faits et ne vous contentez pas d'écouter les plaintes d'un concurrent", a-t-il déclaré.

La Commission européenne avait reproché à Intel en fin d'année dernière d'avoir accordé des remises considérables à ses clients dans le but de distancer son rival Advanced Micro Devices.

L'exécutif européen, qui fait office d'autorité de la concurrence pour les Vingt-sept, a lancé ce mois-ci de nouvelles accusations contre la firme américaine, indiquant qu'elle avait payé un revendeur pour qu'il s'abstienne de commercialiser des ordinateurs équipés de puces AMD.

Selon les avocats du groupe, les nouvelles accusations formulées à l'encontre d'Intel par Bruxelles pourraient se traduire par une augmentation des prix pour les consommateurs.

Avec Andrei Khalip, version française Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below