Spotify recrute un expert, entrée en Bourse en vue

lundi 17 février 2014 16h25
 

STOCKHOLM (Reuters) - Le service d'écoute de musique en ligne Spotify recrute actuellement un spécialiste des normes de communication financière américaines, alimentant ainsi les conjectures sur la volonté de la start-up suédoise de préparer son introduction en Bourse.

L'opération pourrait la valoriser huit milliards de dollars (5,8 milliards d'euros), estime un banquier.

Respecter les règles de communication financière établies par la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, est essentiel pour toute entreprise songeant à s'introduire en Bourse; c'est pourquoi banquiers et juristes déduisent de l'offre d'emploi publiée par Spotify que la société se prépare à une IPO, peut-être l'an prochain.

"On dirait qu'ils se préparent à une IPO", a dit un juriste qui ne fait pas partie des conseils juridiques de Spotify.

L'offre d'emploi publiée sur le site de Spotify et sur LinkedIn précise que le candidat retenu devra "préparer la société aux normes de publications financières de la SEC et concevoir tous les documents nécessaires à sa mise en conformité".

Spotify n'a pas voulu dire si elle projetait une IPO ou pas. La société a levé 250 millions de dollars de financements en novembre, ce qui en fait l'une des start-ups les plus généreusement capitalisées de la planète.

Selon un banquier d'investissement, la levée de fonds de l'an passé laisse penser que Spotify a l'intention de poursuivre son expansion en vue d'une introduction en Bourse l'an prochain, opération qui pourrait alors la valoriser de sept à huit milliards de dollars.

Selon lui, Spotify aurait alors besoin de s'adapter aux différentes normes et règlements bien avant de songer à son IPO. "Il lui faut un tel spécialiste, et faire en sorte qu'il soit bien en place pour que la société puisse faire son entrée en Bourse aux Etats-Unis l'an prochain".

Daniel Dickson et Mia Shanley, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

 
Daniel Ek, directeur général et fondateur de Spotify, au salon CTIA. Le service d'écoute de musique en ligne recrute actuellement un spécialiste des normes de communication financière américaines, alimentant ainsi les conjectures sur la volonté de la start-up suédoise de préparer son introduction en Bourse. /Photo d'archives/REUTERS/Sean Gardner