Cisco prévoit une baisse de 6%-8% de son CA du 3e trimestre

jeudi 13 février 2014 08h02
 

par Nicola Leske

(Reuters) - Cisco Systems a fait état mercredi d'une prévision de baisse de 6% à 8% de son chiffre d'affaires pour le trimestre en cours, un objectif conforme aux attentes, le numéro un mondial des équipements réseaux étant affecté par le ralentissement de la croissance dans les pays émergents et notamment en Chine.

Cette perspective marque un nouveau recul sévère des ventes d'une société qui été l'une des vedettes du secteur de la haute technologie et qui a attribué ses faibles performances à un boycott des équipements américains depuis les révélations sur les pratiques d'espionnage des Etats-Unis dans le monde.

Les perspectives de Cisco pour le troisième trimestre de son exercice, clos à fin avril, signifient que son chiffre d'affaires devrait se situer entre 11,2 et 11,5 milliards de dollars, alors que les analystes attendaient 11,3 milliards en moyenne.

L'action Cisco perdait 4,3% à 22,89 dollars dans les transactions électroniques après Bourse sur le Nasdaq.

Au titre de son deuxième trimestre à fin décembre, le chiffre d'affaires a accusé une baisse moins forte que prévu, de 7%, à 11,2 milliards de dollars (8,24 milliards d'euros).

Les analystes financiers attendaient en moyenne 11,03 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les investisseurs attendaient de mauvaises nouvelles dans la mesure où Cisco avait abaissé en décembre ses objectifs de croissance du chiffre d'affaires et du bénéfice à long terme, évoquant des pressions économiques dans les marchés émergents, une clientèle prudente sur ses budgets et une croissance faible dans les équipements de réseaux. (voir )

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre a baissé de 4% en Asie Pacifique et de 9% sur le continent américain.   Suite...

 
Cisco Systems, numéro un mondial des équipements réseaux, a fait état mercredi d'un chiffre d'affaires en baisse moins forte que prévu, de 7%, dans un contexte de ralentissement de la croissance dans les pays émergents, notamment en Chine. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake