Ono maintient son projet d'IPO malgré les avances de Vodafone

mercredi 12 février 2014 16h06
 

MADRID (Reuters) - Ono, le principal câblo-opérateur espagnol, a confirmé mercredi son projet d'introduction en Bourse (IPO), mettant la pression sur le britannique Vodafone pour qu'il augmente son prix s'il veut en prendre le contrôle.

Ono, qui vend des services de téléphonie fixe et mobile, de télévision et d'internet, entend s'introduire en Bourse pour capitaliser sur le regain d'intérêt des investisseurs pour les câblo-opérateurs en Europe, sur fond de consolidation du secteur.

L'IPO pourrait valoriser le groupe espagnol à sept milliards d'euros mais Vodafone a cherché à devancer l'opération en contactant ses propriétaires actuels, des fonds de capital-investissement, en vue d'une OPA qui lui permettrait de se renforcer en Espagne et d'y concurrencer frontalement l'ex-monopole Telefonica, a rapporté Reuters lundi.

Ono a fait savoir mercredi qu'aucune offre de reprise n'avait été évoquée à la réunion de son conseil d'administration tenue la veille.

Un autre acquéreur potentiel, le groupe américain Liberty Global, a également manifesté de l'intérêt, selon une source au fait de la situation.

"Nous pensons que le coup d'accélérateur donné au processus d'IPO pourrait viser à forcer la main à des acquéreurs potentiels et les obliger à prendre une décision avant l'entrée en Bourse, sous peine d'avoir à payer par la suite des multiples plus élevés", commente JB Capital Markets dans une note à ses clients.

La situation rappelle les entrées en Bourse de Kabel Deutschland et Ziggo, deux autres câblo-opérateurs européens, qui ont ensuite été rachetés au prix fort par Vodafone et Liberty Global respectivement.

Selon une source, le conseil d'administration a décidé de lancer dans un premier temps une augmentation de capital de 800 millions d'euros puis de céder des actions existantes pour au moins 200 millions d'euros.

Ono chiffre sa valeur d'entreprise à sept milliards d'euros, en incluant un endettement de 3,4 milliards. Sur cette base, le flottant en Bourse représenterait environ 25% du capital du groupe.

Elisabeth O'Leary, Véronique Tison pour le service français

 
Le câblo-opérateur espagnol Ono confirme que son conseil a autorisé l'ouverture d'une procédure d'introduction en Bourse pour sept milliards d'euros sans avoir discuté de la moindre proposition d'achat avec l'opérateur mobile britannique Vodafone. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar