Sprint réduit sa perte au 4e trimestre, hausse des abonnés

mardi 11 février 2014 14h39
 

NEW YORK (Reuters) - Sprint, le troisième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis, a annoncé mardi des résultats meilleurs qu'attendu pour le quatrième trimestre, avec en sus une augmentation du nombre de ses abonnés.

Dans des échanges d'avant-Bourse, l'action Sprint avançait de 4%.

Le groupe, détenu à 80% par le japonais SoftBank, a précisé avoir engrangé 58.000 abonnés supplémentaires sur les trois derniers mois de 2013 alors que six analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une perte de 83.500.

La hausse du nombre d'abonnés, qui vient après une perte de 360.000 au troisième, inclut de nouvelles connexions à des tablettes et des smartphones.

Sprint avait enchaîné les pertes d'abonnés au cours des derniers trimestres à la fois en raison de l'abandon de son réseau Nextel et de problèmes techniques liés à la modernisation du réseau que le groupe a gardé.

La société a ajouté avoir réduit sa perte à 1,04 milliard de dollars (761 millions d'euros), soit 26 cents par action, contre 1,32 milliard (44 cents/action) un an plus tôt.

Les analystes tablaient en moyenne sur une perte par action de 33 cents, selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a progressé à 9,14 milliards contre 9,01 milliards, dépassant le consensus qui était à 8,97 milliards.

Sprint a dit prévoir pour cette année un résultat brut d'exploitation (Ebitda) compris entre 6,5 et 6,7 milliards de dollars. Les investissements sont vus à environ huit milliards de dollars en 2014.

Sinead Carew, Véronique Tison pour le service français

 
Sprint annonce des résultats meilleurs qu'attendu pour le quatrième trimestre avec une perte à 1,04 milliard de dollars (761 millions d'euros), soit 26 cents par action, contre 33 cents attendus par les analystes. En outre le troisième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis a engrangé 58.000 abonnés supplémentaires sur les trois derniers mois de 2013 alors que les analystes anticipaient en moyenne une perte de 83.500. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly