Apple a racheté 14 milliards d'actions depuis fin janvier

vendredi 7 février 2014 09h08
 

(Reuters) - Apple a racheté pour 14 milliards de dollars de ses propres actions depuis la publication, le 27 janvier, de résultats trimestriels qui avaient déçu les investisseurs, a dit un porte-parole du fabricant d'iPhone et d'iPad.

Sur ce total, le géant électronique en a acheté deux milliards sur le marché et 12 milliards via un programme de rachats d'actions accéléré, dispositif qui implique généralement qu'une entreprise se porte acquéreuse de titres détenus par une banque d'investissement.

Le Wall Street Journal, en publiant un entretien accordé par Tim Cook, le directeur général d'Apple, a le premier rapporté l'information.

Dans cet entretien, Tim Cook s'est dit surpris par le recul de 8% du titre Apple depuis la publication des résultats du premier trimestre 2013-2014, qui inclut la cruciale période des fêtes de fin d'année. Ces chiffres étaient marqués par des ventes d'iPhone record mais inférieures aux attentes.

Avec les nouveaux rachats d'actions, le total en la matière est porté à plus de 40 milliards de dollars sur les 12 mois écoulés.

"Cela veut dire que nous parions sur Apple. Cela veut dire que nous avons vraiment confiance en ce que nous faisons et en ce que nous prévoyons de faire", ajoute Tim Cook.

Apple est sommé depuis quelques mois par l'investisseur activiste Carl Icahn de se montrer plus généreux avec ses actionnaires.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels, Apple avait dit avoir reversé 7,7 milliards de dollars à ses actionnaires entre le 1er octobre et le 31 décembre, via des dividendes et des rachats d'actions.

Il avait ainsi porté à l'époque à 43 milliards le montant de liquidités redistribuées, sur un total prévu de 100 milliards.

Fin janvier, Carl Icahn a annoncé à trois reprises avoir racheté pour 500 millions de dollars d'actions Apple.

Sakthi Prasad à Bangalore et Eddie Chan à Los Angeles, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Apple a racheté pour 14 milliards de dollars de ses propres actions depuis la publication, le 27 janvier, de résultats trimestriels qui avaient déçu les investisseurs. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson