4 février 2014 / 14:32 / dans 4 ans

Satya Nadella prend les rênes de Microsoft

Microsoft a annoncé mardi la nomination de Satya Nadella au poste de directeur général du groupe, concluant une recherche plus longue que prévu d'un nouveau patron après l'annonce par Steve Ballmer en août de son intention de prendre sa retraite. /Photo diffusée le 4 février 2014/REUTERS/Microsoft

par Bill Rigby

SEATTLE (Reuters) - Microsoft a annoncé mardi que le conseil d‘administration avait nommé Satya Nadella directeur général du groupe d‘informatique, mettant un terme à une recherche plus longue que prévu d‘un nouveau patron après que Steve Ballmer eut annoncé en août dernier son intention de prendre sa retraite.

Satya Nadella n‘est que le troisième directeur général en 39 ans d‘existence de Microsoft après Bill Gates et Steve Ballmer.

Dans un message enregistré, le directeur de la division “Cloud” (informatique dématérialisée), arrivé dans le groupe il y a 22 ans, fait savoir qu‘il portera tous ses efforts sur l‘innovation.

Microsoft a également annoncé que John Thompson, l‘administrateur indépendant qui supervisait le processus de recrutement, succèderait à Bill Gates à la présidence du conseil d‘administration. Ce dernier, co-fondateur du groupe avec Paul Allen en 1975, assumera un nouveau rôle de “conseiller en technologie” tout en conservant un siège d‘administrateur.

“Satya m‘a demandé d‘être là, ce qui aura pour effet d‘augmenter considérablement mon temps de présence dans l‘entreprise”, a déclaré Bill Gates. “J‘aurai plus d‘un tiers de mon temps pour rencontrer des groupes de produits. Ce sera fantastique de définir la prochaine génération de produits et de travailler ensemble.”

La nouvelle, qui ne faisait plus de doute depuis plusieurs jours, a été initialement bien accueillie à la Bourse. Le titre Microsoft a ouvert en hausse de plus de 1% sur le Nasdaq mais a ensuite effacé ses gains, cédant autour de 0,5% vers 16h00 GMT.

“VALEUR SÛRE”

Le comité de recherche présidé par John Thompson s‘était donné un an pour trouver un successeur à Steve Ballmer, mais beaucoup d‘observateurs s‘attendaient à un processus rapide. Selon des sources, le directeur général de Ford Alan Mulally tenait la corde jusqu‘à ce qu‘il se mette hors course en janvier en réaffirmant son attachement à son employeur.

Parmi d‘autres favoris figuraient Stephen Elop, de retour chez Microsoft avec le rachat par le géant de Seattle de l‘activité de téléphones mobiles de Nokia, et Tony Bates, l‘ex-patron de Skype aujourd‘hui chargé du développement de l‘activité entreprises de Microsoft.

La grande question des investisseurs et des analystes est maintenant de savoir comment Satya Nadella parviendra à relancer les ambitions de Microsoft en matière d‘informatique mobile, tout en choyant ses actionnaires.

L‘entreprise fondée il y a 39 ans est confrontée au déclin du marché PC, synonyme d‘érosion des ventes de ses deux produits phares - le système d‘exploitation Windows et la suite de logiciels Office - alors qu‘Apple et Google ont réussi à prendre le virage de l‘informatique mobile.

“M. Nadella fait figure de valeur sûre mais la crainte de beaucoup d‘investisseurs est que Microsoft reste sagement sur la file de droite et continue de se faire doubler par d‘autres entreprises high tech dans les segments des réseaux sociaux, des services aux entreprises, de l‘informatique mobile et des tablettes, là où sont l‘innovation et la croissance”, écrit Daniel Ives, analyste chez FBR, dans une note de recherche.

Avec la contribution de Thyagaraju Adinarayan, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below