January 23, 2014 / 6:59 AM / 3 years ago

Netflix fait mieux qu'attendu au 4e trimestre

3 MINUTES DE LECTURE

Le groupe américain de vidéo en ligne Netflix a publié mercredi un bénéfice trimestriel en hausse et supérieur aux attentes et fait état d'une augmentation de 2,3 millions du nombre de ses abonnés aux Etats-Unis, des résultats salués par un bond de 17% de son action dans les transactions hors séance. /Photo d'archives/Mike Blake

LOS ANGELES (Reuters) - Le groupe américain de vidéo en ligne Netflix a publié mercredi un bénéfice trimestriel en hausse et supérieur aux attentes et fait état d'une augmentation de 2,3 millions du nombre de ses abonnés aux Etats-Unis, des résultats salués par un bond de 17% de son action dans les transactions hors séance.

Le numéro un mondial du "streaming" payant a dégagé au quatrième trimestre un bénéfice net de 48 millions de dollars, soit six fois plus que sur la période correspondante de 2012. A 79 cents, le bénéfice par action (BPA) dépasse de 13 cents le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le titre Netflix a atteint 391,77 dollars dans les échanges hors séance, dépassant son plus haut historique inscrit en octobre à 389,16 sur le Nasdaq.

La croissance de la base d'abonnés aux Etats-Unis, baromètre très suivi de ses performances commerciales, se situe dans le haut des prévisions de la société puisque cette dernière avait dit tabler sur une augmentation de 1,6 à 2,4 millions.

A l'international, Netflix a engrangé 1,74 million de nouveaux clients sur octobre-décembre, portant à 44,4 millions le nombre global de ses utilisateurs fin 2013.

"Nous nous attendons à ce que cette tendance se maintienne au premier trimestre avec un gain net de 2,25 millions, afin de dépasser d'environ 11% le niveau de l'année précédente", précise l'entreprise dans une lettre aux actionnaires.

Netflix a également réduit ses pertes à l'international, et ce mouvement devrait se poursuivre, estime Shebly Seyrafi, analyste de FBN Securities.

En Bourse, le cours de Netflix a progressé de 298% en 2013, la meilleure performance de l'indice S&P-500, signe de la confiance des investisseurs dans son modèle économique, fondé sur un tarif unique (huit dollars par mois aux Etats-Unis) pour un accès illimité à son catalogue de programmes, qui inclut entre autres la série "House of Cards", produite par le groupe.

Dans sa lettre aux actionnaires, Netflix reconnaît avoir testé des tarifs différents et explique qu'il envisage de proposer trois options tarifaires distinctes "pour répondre aux goûts de chacun".

Il ajoute envisager une "importante expansion en Europe" cette année, sans plus de précision, notamment sur les pays dans lesquels il prévoit de s'implanter.

Le groupe est déjà présent aux Etats-Unis, au Canada et dans sept pays européens, dont la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et les pays scandinaves.

Son lancement en France est régulièrement évoqué mais il se heurte aux spécificités de la réglementation française sur les médias. Début décembre, des représentants du groupe avaient été reçus à l'Elysée pour évoquer le sujet.

Lisa Richwine, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below