Lenovo négocie de nouveau le rachat des serveurs d'IBM

mardi 21 janvier 2014 08h22
 

NEW YORK/HONG KONG (Reuters) - Le groupe chinois Lenovo a repris ses discussions avec IBM en vue de lui racheter sa division de serveurs x86 et de se diversifier ainsi hors du marché en déclin des PC, a-t-on appris lundi de source informée.

Les deux entreprises n'étaient pas parvenues à s'entendre sur un prix l'an dernier, IBM réclamant entre quatre et six milliards de dollars quand Lenovo ne souhaitait pas débourser plus que 2,5 milliards, avaient rapporté les médias à l'époque.

Réagissant à des informations de presse, Lenovo, le premier fabricant mondial de PC, a confirmé mardi avoir engagé des négociations préliminaires au sujet d'une acquisition mais sans en dire davantage. IBM de son côté s'est refusé à tout commentaire, tout comme Dell qui a également été cité comme un repreneur potentiel pour ces serveurs.

La cession à Lenovo des serveurs x86 d'IBM, qui font tourner les "data centers" des entreprises, permettrait tout à la fois au groupe chinois de se renforcer dans le stockage de données et à IBM de poursuivre sa transition vers les logiciels et les services. Le groupe américain avait déjà cédé son activité de fabrication d'ordinateurs à Lenovo en 2005 pour 1,75 milliard de dollars, permettant au chinois de devenir numéro un du secteur.

"Tout le monde serait gagnant car IBM sortirait des serveurs et Lenovo y doublerait ses marges", commente Alberto Moel, analyste chez Sanford C. Bernstein à Hong Kong.

Il estime que l'activité de serveurs d'IBM vaut entre 2,5 et 2,9 milliards de dollars et que l'américain sera cette fois disposé à conclure, après plusieurs trimestres de résultats décevants.

Tout accord devra toutefois être soumis au feu vert de la Commission des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS).

L'action Lenovo s'adjugeait 3,14% à 10,50 dollars HK vers 7h00 GMT à la Bourse de Hong Kong, un cours qui correspond à une capitalisation boursière d'environ 13,7 milliards de dollars US (10,1 milliards d'euros).

Le titre a gagné 12% cette année et a atteint début janvier un plus haut de 13 ans après la publication des dernières estimations du cabinet d'études Gartner montrant que Lenovo a accru ses livraisons de PC de 9% au quatrième trimestre, dans un marché en repli de 5,6%.

IBM de son côté publie mardi soir ses résultats du quatrième trimestre.

Ryan Vlastelica, Devika Krishna Kumar, Paul Carsten, Donny Kwok et Denny Thomas ; Véronique Tison pour le service français

 
Le chinois Lenovo a repris ses discussions avec IBM en vue de lui racheter sa division de serveurs x86 et de se diversifier ainsi hors du marché en déclin des PC. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon